Fête sauvage à Redon : affrontements violents avec les gendarmes

Fête sauvage à Redon : affrontements violents avec les gendarmes

REPORTAGE - L’ambiance a très vite dégénéré vendredi à Redon (Ille-et-Vilaine) entre les participants d’une fête sauvage et les forces de l’ordre. Plusieurs personnes ont été blessées dans les deux camps après une nuit d’affrontements.

C’est au moment de la tentative de dispersion de la rave-party, vers minuit, que les échauffourées ont éclaté : plusieurs heures d’affrontements qualifiés d’extrêmement violents par la préfecture. Au gaz lacrymogène des gendarmes, certains fêtards parmi les 1500 présents ont riposté par des cocktails Molotov. Cinq agents auraient été blessés, contre deux du côté des participants. Un jeune homme de 22 ans a perdu une main, probablement à cause d’une grenade de désencerclement. Une enquête a été ouverte par le parquet de Rennes.

Toute l'info sur

Le WE

Au lever du jour, certains participants rencontrés aux abords de Redon dénoncent la violence de l’intervention des gendarmes. Ce samedi matin, sur place, les fêtards sont à peine moins nombreux que pendant la nuit, il en reste environ un millier. Les plus déterminés d’entre eux ont finalement réussi à installer leurs enceintes, entre deux jets de gaz lacrymogène. Désormais, pour éviter que d’autres jeunes viennent rejoindre les fêtards, le périmètre est entièrement bouclé. Ce qui n’empêche pas certains de tenter leur chance, sans succès pour le moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

La mystérieuse disparition d'une jeune instagrameuse met les Etats-Unis en émoi

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.