EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

INTERVIEW - La petite Maëlys a disparu il y a quatre ans lors d’un mariage auquel elle assistait avec ses parents en Isère. À quelques mois du procès pour meurtre de Nordahl Lelandais, deux invités présents le soir du drame témoignent pour la première fois face aux caméras de TF1.

Jusqu'ici, jamais un invité du mariage lors duquel Maëlys De Araujo, 8 ans, a disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin, ne s'était exprimé face à des caméras. Alors que Nordahl Lelandais, qui a avoué six mois après sa mise en examen avoir tué "involontairement" la petite fille, sera jugé en janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, deux invités du mariage, le père Christian et sa fille Maud, ont pour la première fois accepté de témoigner au 20H de TF1.

Toute l'info sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais, "on ne le connaissait pas", affirment ces deux amis de longue date des mariés, présents dans la salle des fêtes le soir du drame. "C’était un ami d'Eddy, le marié. Ils avaient joué au football ensemble étant enfants", expliquent-ils. "Je pense que je l’ai vu vers 1h30-2h, quand les gens commençaient à se lever de table. Je n’ai rien vu de suspect. Il parlait avec des gens mais il n’y a pas eu d’histoires ou de problèmes". Rien qui ne laissait présager de la suite des événements, donc. 

Un début de mariage "ordinaire"

Cette soirée avait même commencé sous les meilleurs auspices. "On est restés longtemps à l’église, notamment pour prendre des photos. Ensuite, nous sommes allés au vin d’honneur vers 17h30. Cela a duré trois heures. On a bu, presque mangé un repas complet. C’était une très bonne ambiance. Il y avait un peu près 250 personnes, dont le maire de Pont-de-Beauvoisin", retracent les deux interviewés. "Ça commençait vraiment comme un mariage ordinaire"

Vient ensuite le repas à la salle des fêtes. Dans un premier temps, "tout se passe bien", le dîner étant entrecoupé de jeux et autres moments de danse. De leur côté, les enfants se trouvent sous la garde protectrice d'une nourrice. "Il y avait un grand espace où les enfants ont pu faire des jeux, des danses. En tant que parents, nous étions assez sereins puisqu’une personne s’occupait de nos enfants", affirment-ils. 

De l'inquiétude à l'horreur

Puis, progressivement, tout a basculé. "Vers 3h du matin, j’étais en train de danser avec des amis quand le DJ a passé une première annonce. Il disait que l’on recherchait la petite Maëlys et demandait si quelqu’un savait où elle était. Je ne la connaissais pas, donc j’ai continué à danser sans y prêter plus attention que cela", se souvient Maud, qui était accompagnée de sa fille alors âgée de 6 ans. "Il y a ensuite eu une deuxième, puis une troisième annonce. Le DJ a alors coupé la musique et expliqué que Maëlys demeurait introuvable, qu’il fallait aider à la retrouver". Dès lors, "on a commencé à chercher dans la salle, sous les tables. On a aussi regardé dans une salle annexe où il y avait des matelas. Elle n’était pas là, ni même dans les toilettes. Puis on a vérifié là où s’était déroulé le vin d’honneur avant de sortir dans la rue autour de la salle des fêtes. Il faisait nuit, on était tous avec nos téléphones et nos lampes torches", racontent les deux témoins.

Une scène qui durera une petite heure, jusqu'à ce que les forces de l'ordre soient contactées. "En arrivant, les gendarmes nous ont demandé de ne pas partir et de décliner nos identités. Ils ont aussi insisté pour que l'on montre nos photos à la mariée pour que celle-ci reconnaisse éventuellement un intrus qui se serait glissé lors de la cérémonie. Il n’y avait aucun inconnu sur les photos. Ensuite, on a ouvert nos coffres de voiture", poursuivent-ils. "Il fallait chercher la petite Maëlys. Mais à ce moment-là, on ne s’imagine pas ce qu’il s’est passé. On se disait ‘bon, elle s’est endormie dans un coin’ ou quelque chose comme ça".

Combien de fois je me suis dit : "Ma fille était au mariage, ça aurait pu être elle".- Maud, témoin du mariage lors duquel Maëlys a été enlevée

Longtemps dans le flou, la famille et les proches de la petite Maëlys finiront par apprendre qu'elle a été tuée par Nordahl Lelandais. Un drame qui, plusieurs années après, laisse encore des traces. "C’était une petite fille qui était au mariage avec nous. Combien de fois je me suis dit : 'ma fille était au mariage, ça aurait pu être elle'. Quand je voyais les parents de Maëlys à la télévision, franchement j’étais peinée pour eux", développe la femme, encore marquée, devant les caméras. "Par la suite, j’ai été invité à un autre mariage et je l’ai vécu vraiment différemment. J’avais constamment un œil sur ma fille. Quand on a vécu cela, on se dit que cela peut arriver à tout le monde. On devient beaucoup plus vigilant", souligne-t-elle avec émotion. 

Lire aussi

Nordahl Lelandais, déjà condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Arthur Noyer, comparaîtra du 31 janvier au 11 février devant les assises de l'Isère pour celui de Maëlys. Le prévenu de 38 ans est aussi renvoyé pour "les délits d'agressions sexuelles sur deux cousines [...] mineures de 15 ans et pour détention et enregistrement d'images pédo-pornographiques".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.