Le récit du policier brûlé par un mortier d'artifice à Bonneuil-sur-Marne

Le récit du policier brûlé par un mortier d'artifice à Bonneuil-sur-Marne

L'agression s'est déroulée hier soir à Bonneuil-sur-Marne en région parisienne. Des policiers étaient dans leur voiture quand ils ont reçu un tir de mortier à bout portant. L'un d'eux a été brûlé au dos. Découvrez son témoignage.

Dimanche soir à 19 heures dans le quartier Saint-Exupéry à Bonneuil-sur-Marne en banlieue parisienne, une voiture de police banalisée, appelée pour mettre fin à un rodéo urbain, était la cible de nombreux tirs de mortiers d'artifice. La même scène a été filmée par plusieurs téléphones. Un projectile explose à l'intérieur du véhicule, à bord trois policiers.

Toute l'info sur

Le 20h

Nous avons retrouvé le brigadier qui conduisait. Pour des raisons de sécurité, il a souhaité conserver l'anonymat. Il raconte comment il a été visé par l'assaillant. "J'ai le canon à peu près 60, 70 cm. Il vise ma tête. Je plonge sur mon collègue qui est passager avant droit. Et à ce moment-là, le coup part, mais le mortier tombe derrière mon dos, et entre le siège et mon dos, il explose", témoigne-t-il.

Découvrez dans la vidéo en tête de cet article à quoi ressemble son siège de voiture après l'explosion. "Instinctivement, on freine, on sort du véhicule, parce que pour nous, il est en flamme. Et à ce moment-là, on reçoit une pluie de mortier", poursuit le policier. Pour se protéger, ils remontent tous les trois à bord. Ils seront secourus quelques minutes plus tard.

Le conducteur a été brûlé au deuxième degré sur le bas du dos. Un choc pour ce policier qui travaille dans le quartier depuis une dizaine d'années. "On a le sentiment qu'on s'attaque à votre vie. Ils sont venus pour attaquer l'homme, attaquer le policier", déplore-t-il. Dans le quartier, la délinquance est pourtant faible, mais certains riverains ont le sentiment que la situation est en train de changer. Le fonctionnaire de police blessé au dos s'est vu prescrire 15 jours d'ITT. Ses deux collègues ont, eux, été légèrement blessés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Guadeloupe : les autorités sanitaires déposent une dizaine de plaintes après des menaces de mort

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.