Une plateforme pour signaler anonymement les points de deal

Une plateforme pour signaler anonymement les points de deal

Dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, une plateforme Internet va donc être mise place pour faciliter la remontée d'informations. Comment réagissent les policiers face à ces mesures ?

C'est une plaque tournante du trafic de drogue dans la ville. À l'arrière d'un immeuble dans un quartier résidentiel de Sarcelles (Val-d'Oise), à l'abri des regards, les dealers et les clients défilent sans cesse. Mais jusqu'à présent, les riverains ont du mal à dénoncer ces points de deal auprès des policiers. "On hésite parce qu'après, ils s'en prennent aux familles, aux habitations, aux environs", nous a-t-on expliqué.

Toute l'info sur

Le 20h

Et si les réseaux sociaux pouvaient libérer cette parole . Les autorités réfléchissent à la mise en place d'un signalement anonyme sur Internet. L'idée séduit la plupart des riverains que nous avons rencontrés. "Ça permet de lutter efficacement contre ce trafic de drogue", a réagi l'un eux. "Si je vois un (dealer), je vais le dénoncer", nous confie un autre.

Les syndicats de police, eux, restent prudents. "Ça peut nous aider. si les citoyens qui participent à cette démarche se contentent simplement d'informer, ça peut fonctionner. C'est effectivement un mode de détection supplémentaire", selon Jérôme Moisant, secrétaire chargé des conditions de travail au syndicat Unité-SGP.

D'après le ministère de l'Intérieur, 3 952 points de deal sont aujourd'hui recensés dans l'Hexagone. C'est le cas à Marseille. L'objectif est de faire en sorte que ce chiffre ne progresse plus et de trouver d'autres moyens pour lutter contre le trafic de stupéfiants. Les dealers ne sont pas les seuls visés. Depuis le mois de septembre, les consommateurs sont eux attaqués au porte-monnaie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.