"Je me sens trahi" : une victime d'arnaque aux paris sportifs témoigne

"Je me sens trahi" : une victime d'arnaque aux paris sportifs témoigne

DÉTRESSE - Victime d'un système de fraude de grande envergure, un jeune étudiant a perdu plusieurs milliers d'euros. Il s'est confié face aux caméras de TF1.

Des mois d'économie partis en fumée. Pris dans l'engrenage infernal d'un énorme système de fraudes aux paris sportifs, un étudiant en finance a perdu plusieurs milliers d'euros. L’offre semblait alléchante : le parieur verse l’argent au site, qui s’occupe de jouer à sa place et lui promet 10% de rentabilité chaque mois. En tout, Paul* a versé plus de 13.000 euros sans soupçonner la fraude. 

"Tout m’avait l’air légal. Ils avaient une équipe de traders expérimentés. Donc à aucun moment je me suis dit que c’était une arnaque", explique-t-il, amer. "Sur les 18.000 € qui devaient me revenir, je n’ai en fait rien reçu. Je me sens trahi", assène le jeune homme dans le sujet du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Toute l'info sur

Le WE

L’homme soupçonné d'être derrière cette extorsion de grande envergure est Thomas Boursin, 24 ans. Récemment mis en examen, celui que l'on surnomme déjà le "Bernard Madoff des paris sportifs" est accusé d'avoir mis en place un système pyramidal de fraude implacable. Pour payer les intérêts des premiers parieurs, le site se serait servi de l’argent des nouveaux adhérents. Plusieurs centaines de victimes ont été dupées par cette tromperie, pour un préjudice total dépassant les 50 millions d'euros. 

D'aucun voient dans cette arnaque la plus grande escroquerie jamais réalisée dans le milieu du pari sportif en France. "Vous avez des personnes de tout âge, des familles entières qui ont été piégées. Je pense à une famille où on arrive à 33.000 € de préjudice, entre les parents et le fils. Vous avez des catégories sociales élevées, des cadres supérieurs, des professions libérales", affirme maître Olivier Géral, avocat spécialisé en droit du sport. "Cette arnaque était bien pensée pour réussir à entraîner toutes ces personnes-là dans les mailles du filet", souligne-t-il.

Des gains qui se font rares

Aujourd’hui, le site "Pronoclub" est fermé. La police des jeux a déposé plainte. Elle appelle les parieurs à la prudence. "Déjà, jouez sur un site autorisé par l’autorité nationale des jeux. Jouez vous-même, ne passez pas par un intermédiaire", martèle 

Frédéric Guerchoun, directeur juridique de l’Autorité nationale des jeux. "Il ne faut pas non plus croire que l’on va dominer le hasard", glisse-t-il. Pour rappel, l’an dernier, seulement 0,02% des parieurs ont gagné plus de 10.000 euros sur les sites autorisés.

Lire aussi

* Le prénom a été modifié

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.