Prête tué en Vendée : quel est le profil du suspect ?

Prête tué en Vendée : quel est le profil du suspect ?

Le meurtre du père Olivier Maire s’est déroulé ce lundi matin en Vendée. Le suspect s’est présenté peu après à la gendarmerie, et c'est un homme que les services de justice connaissent bien. C'est lui qui avait avoué l’incendie de la cathédrale de Nantes

La scène est surréaliste. Vers neuf heures quinze ce lundi matin, un homme s’est présenté à la gendarmerie de Mortagne-sur-Sèvre pour se dénoncer. Il affirme qu’un prêtre de la congrégation des Montfortains, là où il vit, est décédé. “Il a ajouté qu’il fallait le mettre en prison. Et là, on cherche à affiner l'horaire exact. Donc, c’est entre la fin d’après-midi hier et ce matin”, précise Yannicke le Goater, vice-procureur de la République de La Roche-sur-Yon (Vendée).

Toute l'info sur

Le 20h

Après vérification, les gendarmes découvrent effectivement un corps dans une chambre de la communauté, à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Il s’agit du père Olivier Maire, 61 ans, le responsable national d’une congrégation portée sur l’hospitalité et la charité. Un altruisme qui, selon ce prêtre, l’aurait incité à recueillir discrètement ce réfugié rwandais.

Un réfugié, fervent catholique, que l’on voit ici avec le pape François. Pourtant, l’homme est soupçonné d’avoir incendié la cathédrale de Nantes le 18 juillet 2020. Un an après, certains habitants sont encore sous le choc. Mis en examen pour l’incendie, il est placé en détention provisoire jusqu’au 31 mai dernier. Il est alors libéré et mis sous contrôle judiciaire avec obligation de résider au sein de la congrégation.

Mais le 20 juin, les gendarmes de Mortagne-sur-Sèvre sont alertés par le père Olivier Maire. Le réfugié souhaite quitter son lieu d’hébergement en violation de son contrôle judiciaire. Eu égard à sa fragilité, l’homme vient de passer un mois en soin psychiatrique. Ce lundi soir, le ministre de l'Intérieur est arrivé sur les lieux du drame pour rendre hommage au prêtre décédé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

La consultation de kinésithérapeutes et d’orthophonistes bientôt expérimentée sans prescription médicale ?

Procès des attentats du 13-Novembre : "Je crie, je hurle : 'Papa est mort ! Papa est mort !'"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.