Scandale du Mediator : le détail de la condamnation des laboratoires Servier

Scandale du Mediator : le détail de la condamnation des laboratoires Servier

REPORTAGE - Dix ans après le premier scandale du Mediator, la justice a rendu sa décision ce lundi matin. Les laboratoires Servier sont condamnés mais pas autant que ce qu'auraient espéré les victimes.

Les 6 650 victimes de l'affaire du scandale du Mediator attendaient un adjectif : coupable. Il est à rappeler que les laboratoires Servier, qui connaissaient la toxicité du Mediator et les risques encourus, ont trompé les consommateurs. Ils ont de ce fait été reconnus coupables et ont été condamnés à payer une amende de 2,7 millions d'euros. 

Toute l'info sur

Le 13h

L'Agence Nationale de Sécurité des Médicaments a grandement failli à sa mission de police sanitaire. Également coupable, l'ANSM a été condamnée à payer une amende de 303 000 euros. Puis, Jean-Philippe Seta, l'ex-numéro deux des laboratoires Servier, a été condamné à quatre ans de prison avec sursis.

Lire aussi

"Servier est coupable d'avoir mis sur le marché un poison extrêmement dangereux et on ne peut qu'être frustré par la limite des sanctions", a affirmé le docteur Irène Frachon, pneumologue et lanceuse de l'alerte. Pendant plus de dix ans, le Mediator antidiabétique était utilisé comme coupe-faim avec des effets secondaires très dangereux. Jusqu'au retrait du médicament sur le marché en 2009, il y a eu plusieurs blessés mais aussi plusieurs dizaines de morts.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter