Effondrement d'un immeuble à Sanary-sur-Mer : ce que l'on sait

Le bilan s'est encore alourdi à Sanary dans le Var au lendemain de l'effondrement d'un immeuble. Un 3ème corps a été retrouvé ce mercredi dans les décombres par les pompiers. L'enquête pour déterminer les causes précises de l'explosion est en cours.

FAIT DIVERS - Un immeuble s'est effondré dans la nuit de lundi à mardi à Sanary-sur-Mer (Var). Plusieurs personnes ont été blessées et deux personnes sont décédées. Une dernière victime est toujours recherchée ce mercredi matin. Voici ce que l'on sait de ce drame.

L'incident s'est produit au milieu de la nuit dans la commune de Sanary-sur-Mer. C'est là, dans cette ville varoise de 15.000 habitants qu'un immeuble de trois étages s'est effondré suite à une explosion. Plusieurs personnes ont été blessées et deux décès sont à déplorer. Les secours sont toujours à la recherche d'une dernière personne, a priori un homme, ce mercredi matin. 

3h50, une explosion

À 3h50 précisément, une explosion a retenti dans un immeuble de la rue Jean Jaurès, sur le port de Sanary-sur-Mer. Celle-ci a provoqué l’effondrement du bâtiment d'habitation de trois étages. Très vite alertés, les secours se sont immédiatement rendus sur place et ont détecté une forte odeur de gaz. 

Lire aussi

D'importants moyens mobilisés

Le préfet du Var a de son côté activé le centre opérationnel départemental et un important dispositif de secours a été déployé. Un poste de commandement a été mis en place.

Selon la préfecture, 97 sapeurs-pompiers du Var, des Bouches-du-Rhône et du bataillon des marins sapeurs-pompiers de Marseille, un médecin directeur des secours et deux équipes médicales du SMUR, 11 policiers nationaux appuyés par des policiers municipaux ainsi que 50 engins sont sur place.

Le gaz a été coupé. Un immeuble situé à proximité immédiate a été évacué. Un périmètre de sécurité a été établi autour de la zone du sinistre.

Deux morts et une personne toujours recherchée

"Au total, cinq personnes ont été prises en charge, dont deux extraites des décombres et médicalisées par le Smur de Toulon", a fait savoir le préfet du Var dans la matinée de mardi. "Par ailleurs, neuf personnes ont été évacuées des immeubles attenants et prises en charge par des proches."

Selon les pompiers du Var joints aux alentours de 9h, "une maman et son bébé ont été sortis des décombres vers 8h30". "Nous avons mis plus de deux heures à sortir ce bébé. Il a été  pris en charge par des équipes du Samu. Il va bien", a précisé lors d'un point presse le colonel Eric Grohin des sapeurs-pompiers du Var. "Pour retrouver le bébé que l’on entendait crier, le chien a marqué tout de suite (sa position) et cela nous a permis de faire un tunnel pour aller le chercher et on a réussi à le ressortir", a-t-il ajouté. Le père de ce nourrisson avait été localisé sous les pierres mais était inconscient, et n'a pu être sauvé. Son décès a été constaté dans la matinée.

Une deuxième victime, une femme âgée, a été retrouvée sans vie dans la nuit de mardi à mercredi sous les décombres, ont annoncé les pompiers du Var. "Une victime a été localisée puis extraite", il s'agit d'une femme "malheureusement décédée", ont précisé les pompiers varois via un communiqué, qui indique qu'il n’y a jamais eu d’interruption dans les recherches, qui sont toujours en cours à cette heure. Cette femme habitait au rez-de-chaussée. Une dernière personne, a priori son fils, né en 1963, est toujours portée disparue mercredi matin. Il habiterait au premier étage du bâtiment. 

Une cellule d'urgence médico-psychologique en place

Une cellule d’urgence médico-psychologique mise en place par le SAMU 83 sera activée à partir de 14h, salle des mariages à la mairie de Sanary-sur-Mer. Les personnes qui souhaitent bénéficier d’une aide psychologique peuvent joindre le numéro suivant : 04 94 14 53 83.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.