Dans sa carte de vœux, le préfet de police de Paris cite... Léon Trotski

Dans sa carte de vœux, le préfet de police de Paris cite... Léon Trotski

POLÉMIQUE - Le préfet de police Didier Lallement a suscité l'ire de nombreuses personnes qui ont reçu ses voeux pour la nouvelle année, avec une phrase du fondateur de l'Armée Rouge comme citation.

Chacun de ses mots, chacun de ses pas sont scrutés de près et il le sait. Pourtant, jusqu'au dernier jour de cette année 2020, le préfet de police de Paris aura fait des faux pas, suscitant des dizaines de critiques virulentes, sur les réseaux sociaux notamment. 

Ainsi, en attendant ses éventuelles prises de parole au cours de la soirée du 31 décembre et le 1er janvier pour faire part du bilan de la soirée, Didier Lallement était déjà en tendances Twitter ce jeudi suite à l'envoi de ses vœux aux journalistes et aux élus notamment. Dans sa missive souhaitant la "bonne année" à ses interlocuteurs directs ou indirects, le fonctionnaire a choisi de faire apparaître une citation bien particulière signée Léon Trotski, figure de la Révolution russe de 1917.

Tirés des "Ecrits militaires" du fondateur de l'Armée rouge, l'extrait choisi est le suivant : "Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l'ordre nécessaire. Sachez seulement et souvenez-vous bien que, sans cela, la faillite et le naufrage sont inévitables ".

Lire aussi

Les réactions ne se sont pas fait attendre...

Très vite, le choix a été commenté de toutes parts. "Etrange conception de l’ordre républicain du préfet #Lallement, qui cite dans ses vœux l’un des partisans de la Terreur rouge et un théoricien de la violence politique", commente Marine Le Pen. 

"Le préfet #Lallement cite le bolchévique #Trotski dans sa carte de vœux. Rappelons que ce sinistre individu était un fervent partisan de la #TerreurRouge, politique répressive d’arrestations et d’exécutions de masse, ayant fait au moins 140.000 morts", écrit Jean-Lin Lacapelle, vice-président groupe RN au Conseil régional d'Ile-de-France. 

A gauche aussi, les mots ne plaisent guère. Le sénateur socialiste Rémi Féraud dénonce lui cette "dérive", se demandant "où sont passés les principes républicains qui doivent fonder l'autorité de l'Etat".

De nombreux journalistes et citoyens se sont également indignés de cette carte et de son contenu. Contacté par LCI, un interlocuteur du préfet Didier Lallement a expliqué que par ce choix, ce dernier avait "voulu rappeler que l’ordre n’est ni de gauche ni de droite"....

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.