Affaire Carlos Ghosn : un actionnaire de Renault porte plainte pour "abus de bien social"

Justice
DirectLCI
POLÉMIQUE - Un actionnaire de Renault a porté plainte à l'encontre de Carlos Ghosn, mercredi, pour "abus de bien social". Le PDG du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté par la justice japonaise, qui l'accuse de malversations. Le constructeur a entraîné dans sa chute le titre du constructeur en Bourse.

Un actionnaire de Renault porte plainte pour "abus de bien social" et "diffusion de fausse information au marché". Cet industriel demande réparation après la chute du titre en Bourse du constructeur en raison de l'arrestation de son PDG Carlos Ghosn. 


A la Bourse de Paris, le titre Renault a enregistré une hausse mercredi (+1,10% à 59 euros), après une chute de plus de 9% depuis lundi. Une dégringolade qui pourrait se poursuivre. En effet, l'avocat du plaignant, Me Frederik-Karel Canoy, dit représenter une "dizaine" d'autres actionnaires qui souhaitent porter plainte à leur tour.

En vidéo

Que sait-on sur l’affaire Carlos Ghosn ?

Carlos Ghosn, 64 ans, chef d'entreprise mondialement connu et reconnu, a été arrêté ce 19 novembre au Japon. Placé en garde à vue (un tribunal de Tokyo a décidé ce mercredi de son maintien en détention durant 10 jours), le PDG de Renault-Nissan est accusé entre autres d'avoir caché au fisc une part de ses rémunérations. 

Il est soupçonné d'avoir "conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015", en ne déclarant que 4,9 milliards de yens (environ 37 millions d'euros au cours actuel) contre près de 10 milliards de yens sur la période. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter