Affaire Daval : la famille d’Alexia veut savoir si elle a été empoisonnée

Affaire Daval : la famille d’Alexia veut  savoir si elle a été empoisonnée
Justice

FAIT DIVERS – Un peu plus de deux ans après la mort de la jeune banquière, sa famille souhaite que la piste de l’empoisonnement volontaire soit regardée de près. Si son mari Jonathann a reconnu avoir tuée Alexia Daval, les proches de la victime ont le sentiment qu’il n’a pas tout dit.

Après le silence, après les mensonges, il avait fini par avouer. Jonathann Daval a reconnu avoir frappée, étranglée, puis brûlée sa femme Alexia dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017 mais a-t-il tout dit sur  ce terrible drame ? La famille de la banquière est convaincue du contraire… Selon les informations du Parisien, les proches de la jeune femme souhaite en effet que soit approfondie l’hypothèse d’un empoisonnement volontaire.

L'instruction du dossier Daval a été clôturée par le magistrat instructeur mi-novembre, mais le Code pénal donne un délai aux différentes parties pour faire des demandes d'actes. Les proches d'Alexia l’ont fait vendredi 6 décembre, au juge maintenant d'y donner suite, ou non.

Lire aussi

Des traces de médicaments

Si le scénario macabre est a priori connu, la famille d’Alexia Daval considère que de nombreuses zones d’ombre restent aujourd’hui à éclaircir. Elle aimerait notamment savoir à quoi correspondre les traces de médicaments retrouvés dans le corps de la jeune femme.

"Les analyses ont révélé la présence de trois molécules ingérées régulièrement pendant près d'un an avant sa mort, avec une augmentation nette sur les derniers mois : zolpidem (un hypnotique utilisé comme somnifère), tétrazépam (un décontractant musculaire interdit à la vente depuis 2013) et tramadol (un antalgique opiacé). Ces trois substances sont contre-indiquées en cas de grossesse et leurs interactions dangereuses", rappellent nos confrères. Comment expliquer cela, alors que la victime voulait un enfant depuis deux ans et qu’elle suivait un parcours de procréation médicalement assistée (PMA) ? 

"Beaucoup de somnifères"

Toute l'info sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Dans son courrier à la juge d’instruction, Me Gilles-Jean Portejoie, avocat de Stéphanie et Grégory Gay, sœur et beau-frère d'Alexia, estime que l’hypothèse de l'automédication est exclue. 

Les proches envisagent la possibilité d'une "soumission chimique" de la part de Jonathann Daval qui a affirmé dès le jour de la (fausse) disparition de sa femme, qu'elle consommait beaucoup de somnifères ? " Sans raison, il s'est précipité pour nous montrer un tiroir rempli de médicaments", indique Isabelle Fouillot, maman d'Alexia au Parisien. Le soir même, il dira aussi aux enquêteurs qu'Alexia l'avait déjà accusé de l'avoir droguée…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent