Affaire des emplois fictifs : François et Penelope Fillon réentendus par la justice

Justice
JUSTICE - Penelope Fillon a été réentendue, jeudi, par les juges d’instruction en charge de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs dont elle aurait profité. Ce vendredi, c’était au tour de François Fillon de revenir devant le parquet financier. Une procédure classique.

Retiré de la vie politique, François Fillon revient sur le devant de la scène bien malgré lui. Jeudi, son épouse Penelope a été entendue par les juges du parquet financier, a indiqué Le Parisien, une information confirmé auprès de LCI par une source proche de l’enquête. Les magistrats voulaient de nouveau l’auditionner dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs dont elle aurait profité afin de préciser certains éléments.

Penelope Fillon aurait bénéficié de rémunérations d’un poste d’assistante parlementaire de son mari, puis en tant que conseillère littéraire à La Revue des deux mondes. En plein milieu de la campagne présidentielle de 2017, elle avait été mise en examen pour "complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et recel d'escroquerie aggravée".

Selon nos informations, François Fillon a lui aussi été entendu ce vendredi par les juges d’instruction en charge de l’affaire. Il est également mis en examen pour  détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.


Ces auditions sont une procédure tout à fait classique. Le rapport de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ayant été rendu, les juges d’instruction sont libres d’entendre comme bon leur semble et autant de fois qu’ils le veulent les protagonistes du dossier.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter