Affaire du "violeur de la Sambre" : Dino Scala suspecté d'une quarantaine de cas supplémentaires ?

DirectLCI
ENQUÊTE - Déjà mis en examen pour près de 20 viols et agressions sexuelles, Dino Scala, surnommé "le violeur de la Sambre", serait, selon Le Parisien, soupçonné d'avoir fait près de quarante victimes de plus. En tout, une soixantaine de femmes auraient été abusées sexuellement l'homme de 57 ans.

L'affaire du "violeur de la Sambre" refait surface. Interpellé et mis en examen fin février pour près de 20 viols et agressions sexuelles, Dino Scala serait, selon les informations du Parisien, soupçonné par la police judiciaire (PJ) d'avoir fait près de quarante victimes de plus. En tout, une soixantaine de femmes auraient été abusées sexuellement par cet homme de 57 ans. Plusieurs enquêtes préliminaires ont été ouvertes pour viols, tentatives de viols et agressions sexuelles depuis le placement en détention provisoire du suspect.

Le modus operandi est semblable

"Scala est fortement suspecté. Le modus operandi est semblable. Et les victimes sont toutes des femmes, jeunes à plus âgées sans distinction", explique une source proche de l’affaire au quotidien. Toujours selon le journal, les enquêteurs "épluchent l’emploi du temps de Dino Scala en vue de confirmer sa présence le jour des agressions." Ainsi, au moins cinq femmes se seraient présentées devant la justice après la révélation des faits en février.

"Il faut être prudent et savoir faire le tri. Lorsque l’on vit avec une souffrance pendant des années et que l’auteur de son agression n’a jamais été identifié, que l’on apprend à la Une des journaux qu’un violeur en série a été arrêté, avec son mode opératoire détaillé par le menu, il peut y avoir une tendance chez les victimes à le désigner comme coupable mécaniquement", a réagi l’avocat du suspect présumé, Me Jean-Benoît Moreau.

Il avait reconnu une quarantaine d'agressions

Au cours de sa garde à vue, Scala avait estimé le nombre de ses victimes à une quarantaine au total. Une source proche de l'enquête contactée par Le Parisien affirme que l'individu doit être entendu par la PJ "avant l'été", concernant les autres victimes potentielles. Selon les informations du journal, des magistrats belges se sont rendus à Valenciennes pour rencontrer la juge d’instruction afin d'établir "une feuille de travail et organiser le cadre juridique, notamment en vue d’un procès".


En attente d'un nouvel interrogatoire avec la juge d'instruction concernant le "fond" du dossier, prévu le 13 juin prochain, Dino Scala est incarcéré à l’isolement à la prison de Sequedin, dans le Nord. "Il vit bien sa détention malgré des hauts et des moments très bas. Il n’a jamais essayé d’attenter à sa vie", a précisé son avocat. "Il est toujours dans une logique d’assumer ses responsabilités. Il doit la vérité aux victimes et à lui-même."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter