Affaire Fiona : l'avocat général requiert le maintien en détention de Cécile Bourgeon

Justice

Toute L'info sur

Mort de Fiona : peine alourdie en appel pour la mère

JUSTICE - La décision sur la possible remise en liberté de Cécile Bourgeon sera rendue mercredi à 11 heures. L'avocat général a réclamé ce mardi le maintien en détention de la mère de la petite Fiona lors d'une audience devant la cour d'appel de Riom. La jeune femme avait été acquittée partiellement en novembre pour les coups mortels infligés à la fillette de 5 ans et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Cécile Bourgeon va-t-elle sortir de prison ? Réponse mercredi à 11 heures. Lors d'une audience ce mardi devant la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme), qui examine la demande de remise en liberté de la mère de Fiona, l'avocat général a réclamé son maintien en détention. Lors du procès en première instance ,en novembre, Cécile Bourgeon avait été acquittée pour les violences mortelles sur sa fille de cinq ans mais condamnée à cinq ans de prison pour 4 délits, notamment la non-assistance en personne danger et le recel de cadavre. La jeune femme a déjà purgé les deux tiers de sa peine en détention provisoire et est donc éligible à une remise en liberté qui pourrait l'amener à comparaître libre à son procès en appel. 

"La remise en liberté peut porter atteinte à une recherche éventuelle (du corps)"

"Je ne sais pas, si demain Madame Bourgeon est libre, ce qu'elle fera. (...) La mise en liberté peut porter atteinte à une recherche éventuelle", a mis en avant Raphaël Sanesi de Gentile. Le corps de la fillette de 5 ans, disparue en mai 2013, n'a jamais été retrouvé. L'avocat général a également invoqué la sécurité de Cécile Bourgeon, dont l'acquittement partiel avait suscité l'ire du public au sortir de la cour d'assises du Puy-de-Dôme en novembre. Expliquant avoir reçu des "messages d'insatisfaction" après le verdict, il a dit crainde le "harcèlement" et "une éventuelle agression". Ne pas la libérer est "dans l'intérêt de tous et celui de Cécile Bourgeon", a-t-il conclu.

La mère de Fiona et son compagnon Berkane Makhlouf seront de nouveau jugés probablement avant la fin de l'année 2017. Face au verdict bien en-deçà de ses réquisitions, le parquet général avait annoncé quelques jours après le procès en première instance qu'il interjetait appel. 

Voir aussi

En vidéo

VIDEO - La mère de Fiona bientôt libre ? Les dates clés qui la concernent dans l'affaire

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter