Affaire Fiona : les accusés Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf se pourvoient en cassation

JUSTICE - Deux jours après que la peine a été prononcée, les avocats de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf ont indiqué ce mardi avoir déposé un pourvoi en cassation. Dans la nuit de samedi à dimanche, le couple, séparé depuis, avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Haute-Loire pour la mort de Fiona, fillette de 5 ans décédée en 2013 et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Le pourvoi en cassation avait été évoqué dès que la peine avait été prononcée. Ce mardi, les avocats de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf ont indiqué à LCI avoir fait cette démarche comme il l'avait envisagé dès le départ, confirmant une information France Bleu


Dans la nuit de samedi à dimanche, la mère de Fiona et son ex-compagnon avaient été condamnés en appel à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Haute-Loire pour violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort de la fillette sans intention de la donner. 

En première instance en 2016, la cour d'assises du Puy-de-Dôme avait dissocié les peines, acquittant Cécile Bourgeon pour les faits criminels - les coups fatals à Fiona - et l'avait condamnée à cinq ans de prison pour avoir fait croire à un enlèvement de l'enfant. Berkane Makhlouf avait, lui, écopé de 20 ans de réclusion pour l'ensemble des faits.

Vers un troisième procès ?

"Les mensonges, les contradictions, les silences, les incohérences, la variabilité n'ont pas permis d'appréhender le contexte exact du décès. Pour autant, le positionnement (des accusés) ne suffit pas à créer un doute raisonnable (...) Si ce n'est menti, ils n'ont pas tout dit", avait déclaré le président de la cour de Haute-Loire dimanche, en lisant les motivations de l'arrêt rendu au Puy-en-Velay. Car après 25 jours cumulés de procès, rien de nouveau ou presque n'a émergé sur les faits eux-mêmes. Les anciens partenaires se sont accusés l'un l'autre d'avoir porté des coups à l'enfant, sans les lier à son décès. 


"Compte tenu de la motivation de la cour d'assises de la Haute-Loire, l'espoir d'un pourvoi en cassation est grand. On risque d'avoir un troisième procès Fiona", commente Me Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon, à notre rédaction ce mardi. 


Maître Mohamed Khanifar, avocat de Berkane Makhlouf, qui a déposé lui aussi un pourvoi avait regretté dimanche que la cour d'assises de la Haute-Loire n'ait pas fait de différences entre son client et Cécile Bourgeon, en les condamnant tous les deux à la même peine. Pour Me Khanifar, la mère de Fiona "doit savoir où le corps est enfoui, c'est en tout le cas le sentiment de mon client". 


ll pourrait donc y avoir un troisième procès dans l'affaire Fiona, ce dans les prochains mois...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort de Fiona : peine alourdie en appel pour la mère

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter