Affaire Gabriel Matzneff : le ministre de la Culture veut retirer l'aide dont bénéficie l'écrivain

Affaire Gabriel Matzneff : le ministre de la Culture veut retirer l'aide dont bénéficie l'écrivain
Justice

Toute L'info sur

L’affaire Gabriel Matzneff, écrivain accusé de pédocriminalité

BOURSE - Le ministre de la Culture Franck Riester a estimé que l'allocation annuelle publique dont bénéficie l'écrivain Gabriel Matzneff, qui fait l'objet d'une enquête pour viols sur mineurs, n'était pas "justifiée" et "n'aurait pas dû perdurer". Il a prôné la fin de cette aide sociale à l'auteur de 83 ans.

Franck Riester emboîte le pas du Conseil national du livre dans l'affaire Matzneff. Le ministre de la Culture a estimé que l'allocation annuelle publique dont bénéficie depuis 2002 l'écrivain Gabriel Matzneff, pédocriminel assumé qui fait l'objet d'une enquête pour viols sur mineurs et mis en cause dans le livre de Vanessa Springora "Le Consentement" paru jeudi dernier, n'était pas "justifiée" et ne devrait de ce fait pas être renouvelée par le CNL, qui l'enjoignait suite à sa recommandation. 

"L'ensemble des faits rapportés me porte à considérer que cette allocation n'est pas justifiée et n'aurait pas dû perdurer", a indiqué Franck Riester dans une lettre adressée à son président Vincent Monadé et transmise à l'AFP. Il a souhaité que soit mise en place "dès cette année" une commission qui se prononcerait sur la reconduction annuelle de l'allocation annuelle du CNL, en vue d'un "contrôle plus resserré". Le ministre de la Culture s'exprimera sur cette question mardi 7 janvier à 12h.

Lire aussi

160.000 euros versés par le CNL depuis 2002

Fin décembre, Franck Riester avait déjà annoncé vouloir se renseigner sur l'aide versée à Gabriel Matzneff par l'établissement public qu'est le Centre national du livre. Cette "allocation annuelle aux auteurs" est une aide sociale accordée aux auteurs vieillissants, ayant de faibles revenus. Actuellement, 15 écrivains âgés entre 72 et 96 ans en bénéficient. Selon Le Journal du Dimanche, Gabriel Matzneff, aujourd'hui âgé de 83 ans, a touché depuis 2002 un total 160.000 euros grâce à cette aide.

Interrogé vendredi dernier par L'Opinion, le président du CNL, Vincent Monadé, avait révélé qu'en 2002 la demande de bourse de l'auteur avait dans un premier temps été refusée, puisque les écrivains retraités n'y ont pas droit. Pour parvenir à ses fins, Gabriel Matzneff a alors "remué ciel et terre pour faire pression sur le CNL, du président du CNL, Jean-Sébastien Dupuis, au ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, en passant par Christophe Girard (aujourd'hui adjoint à la maire de Paris en charge de la Culture, ndlr) et d'autres, des personnalités importantes, membres de l'Académie française ou prix Goncourt, qui sont intervenus en sa faveur", a indiqué Vincent Monadé. "Au final, la pression a été telle qu'il a obtenu cette allocation".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent