Affaire Lactalis : une première plainte déposée par les parents d'un petit garçon contre l’État

JUSTICE - Une plainte déposée ce mercredi par une famille vise Lactalis ainsi que deux services de l'Etat, en qualité de complices. Leur fils est tombé malade fin décembre 2017, après avoir bu du lait infantile contaminé à la salmonelle.

L'Etat est-il en partie responsable dans l'affaire Lactalis ? Insatisfaits de l'enquête en cours du parquet de Paris, les parents d'un jeune garçon ayant consommé du lait infantile contaminé aux salmonelles ont porté plainte ce mercredi. Ils réclament la désignation d'un juge d'instruction, aggravant ainsi les accusations contre Lactalis et des services de l'Etat.


"Je souhaite que plusieurs magistrats instructeurs spécialisés soient saisis, car la mise en cause de l'Etat dans cette affaire requiert l'intervention de magistrats indépendants", a expliqué à l'AFP Me Yassine Bouzrou, l'avocat des parents. Ceux-ci ont déposé plainte mercredi auprès du tribunal de grande instance de Paris, désignant Lactalis comme "auteur principal" de l’infraction. Mais, et c'est une première dans cette affaire, la plainte vise également deux services de l'Etat : la direction générale de l’alimentation et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDSCPP) de la Mayenne, pour complicité.

"L’enfant est affaibli"

Les plaignants sont les parents d’un petit garçon, tombé malade fin décembre 2017, après avoir bu du lait infantile contaminé et fabriqué dans l’usine de Craon, en Mayenne. "L’enfant est affaibli. Si son état de santé s’est amélioré depuis l’hospitalisation, il est toujours très fatigué et plus faible qu’avant l’intoxication", précise la plainte que s'est procurée Le Parisien. Dans le document, ils accusent les agents de la DDCSPP de Mayenne de n'avoir "volontairement pas effectué de contrôles sur la production de lait infantile", lors de leur visite du 5 septembre 2017, ainsi que la Direction générale de l'alimentation d'avoir délivré, malgré tout, un agrément pour l'ensemble de la production de l'usine.

Jusqu'à présent, 37 bébés ont été atteints de salmonellose en France après avoir consommé un produit d'alimentation infantile Lactalis infecté, selon un bilan au 11 janvier. Le groupe a été attaqué pour avoir tardé à réagir après les deux contrôles internes puis pour sa gestion du rappel des lots de lait infantile en décembre. Le retrait s'est révélé incomplet, certains distributeurs ayant continué à vendre des produits potentiellement contaminés pendant plusieurs semaines. A ce jour, douze plaintes ont été enregistrées au pôle santé publique du parquet de Paris, chargé de les centraliser, selon une source judiciaire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lait infantile contaminé : Lactalis et la grande distribution face au scandale

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter