Affaire Maddie McCann : les enquêteurs allemands détiennent des "preuves" du décès de la fillette

Affaire Maddie McCann : les enquêteurs allemands détiennent des "preuves" du décès de la fillette

JUSTICE - Le porte-parole du parquet de Brunswick (Allemagne) a déclaré ce mercredi 17 juin disposer de suffisamment d'éléments pour conclure au décès de la jeune britannique.

Nouveau retournement de situation dans l'affaire de la disparition de Maddie. Selon la justice allemande, il existe désormais un nombre suffisant de "preuves" pour affirmer que la fillette, disparue depuis 2007, est décédée. Le parquet de Brunswick a précisé qu'il s'agit bien de "preuves ou des faits concrets [...] et non de simples indications". Il a par contre rejeté l'hypothèse de "preuves médico-légales (telles que le corps)". Si le porte-parole a affirmé qu'une lettre avait d'ores et déjà été envoyée aux parents, il ne pouvait pas, l'instant, "révéler les informations exactes [...] qui indiquent que notre suspect a tué Madeleine"

Toute l'info sur

Le 20h

Une disparition restée longtemps inexpliquée

Depuis sa disparition à Praia da Luz (Portugal), l'enquête sur la petite Maddie a connu de multiples rebondissements. Venue d'Angleterre avec ses parents, Madeleine McCann, alors âgée de 4 ans, disparaît soudainement dans la soirée du 3 mai 2007. Au moment de l'événement, elle dort en compagnie de ses frères jumeaux dans une chambre d'un complexe hôtelier tandis que ses parents dînent au restaurant. A leur retour, ils se rendent compte de l'absence de la fillette et donnent l'alerte. Une enquête, à l'ampleur internationale, débute. Les moyens déployés atteignent rapidement des proportions considérables mais rien n'y fait. Rapidement, la thèse de la disparition jusque là privilégiée est mise en concurrence avec celle d'une possible mort. De nombreux suspects, y compris les deux parents de la jeune fille, se succèdent. 

Lire aussi

Un nouveau suspect déjà incarcéré

L'enquête est finalement classée en 2008 face au manque cruel d'éléments avant d'être rouverte cinq années plus tard par le justice britannique. Les enquêteurs allemands se sont à leur tour saisis de cette affaire, lui donnant une nouvelle direction mercredi 3 juin 2020. Ils annoncent notamment que Christian Bruekner, un allemand de 43 ans, est considéré comme le principal suspect. Incarcéré pour une affaire de délinquance sexuelle, l'homme voyageait en camping-car au Portugal au moment de la disparition de Maddie. Selon des médias allemands, le camping-car suspect contenait des maillots de bain pour enfants ainsi qu'une clé USB contenant des milliers d'images pédophiles. Le porte-parole du parquet de Brunswick avait notamment déclaré l'ouverture d'une "enquête sur un Allemand de 43 ans soupçonné de meurtre. Vous pouvez en déduire que nous pensons que la petite fille est morte". Une possibilité qui semble avoir convaincu les enquêteurs, une semaine plus tard...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid : seul le Pas-de-Calais confiné le week-end, pas l'Ile-de-France ni Paris

Le déconfinement, quand et comment ? Une réunion interministérielle à l'Élysée ce mercredi après-midi

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter