Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais consultait des sites pédopornographiques

ENQUÊTE – L’ancien militaire, qui a avoué avoir tué Maëlys "accidentellement", consultait des sites pédopornographiques. C’est ce que révèle l’examen de ses connexions internet.

L’analyse des connexions internet de Nordahl Lelandais réalisée par les enquêteurs pourrait venir éclairer une part sombre de sa personnalité. Celle-ci a en effet révélé que l’ancien militaire de 35 ans consultait des sites pédopornographiques, a appris LCI de source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien


Un élément nouveau dans les investigations - qui n’avaient mis jusqu’ici en lumière que la consultation de sites de rencontres homosexuelles - et important pour mieux cerner cet homme qui est mis en examen dans deux affaires distinctes, la mort de la petite Maëlys à Pont-de-Beauvoisin (Isère) et celle du caporal Arthur Noyer à Chambéry (Savoie). 

Aveux partiels

Si les enquêteurs se montrent encore prudents sur l’interprétation de ces consultations, elles pourraient venir expliquer le profil très différent des victimes. Le 14 février dernier, après cinq mois de dénégations et acculé par des éléments accablants, Nordahl Lelandais a fini par avouer avoir tué "accidentellement" la petite Maëlys qui avait disparu au cours d’un mariage dans la nuit du 26 au 27 août. Mais il a jusque-là refusé de s’expliquer sur les circonstances de sa mort. 


Le suspect a également reconnu avoir pris en stop le jeune caporal Arthur Noyer qui sortait de discothèque dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Mais il explique l'avoir déposé à sa demande quelques kilomètres plus loin et ne pas être impliqué dans son décès. Des débris du crâne du militaire avaient été découverts le 7 septembre sur un chemin de randonnée. D'autres ossements ont été retrouvés depuis. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter