Agression de surveillants à la prison d'Osny : l'antiterrorisme se saisit de l'affaire

DirectLCI
PRISON - Le parquet antiterroriste de Paris s'est saisi ce lundi de l'enquête sur l'agression dimanche de deux surveillants à la maison d'arrêt d'Osny dans le Val-d'Oise. L'agresseur était détenu dans une unité réservée aux personnes radicalisées.

Les faits s'étaient déroulés dimanche lors du départ en promenade à la maison d'arrêt d'Osny (Val d'Oise). Selon un communiqué de la Chancellerie, un détenu a agressé un surveillant avec une arme artisanale et son collègue venu lui porter secours a lui aussi été blessé.


Mais ce détenu était placé dans une unité de prévention de la radicalisation. Il avait été condamné cette année dans un dossier d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.


Les gardiens de prison, cibles de Daech

Résultat, cette agression n'est peut-être pas le fait d'un simple mouvement d'humeur. Le groupe Etat islamique a en effet, par le passé, donné consigne à ses sympathisants de s'attaquer aux gardiens de prison. Le parquet antiterroriste s'est donc saisi de l'affaire, a appris l'AFP de source judiciaire. 


L'enquête de flagrance est ouverte pour "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste". 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter