"Provocation publique" : le polémiste Alain Soral interpellé et placé en garde à vue

"Provocation publique" : le polémiste Alain Soral interpellé et placé en garde à vue

ARRESTATION - L'essayiste d'extrême droite Alain Soral a été arrêté et placé en garde à vue mardi pour "provocation publique à la commission d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation", a indiqué mercredi le parquet de Paris.

L'essayiste d'extrême droite Alain Soral a été interpellé et placé en garde à vue mardi pour "provocation publique non suivie d'effet à la commission d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation", a indiqué mercredi le parquet de Paris. 

Il a été interpellé mardi après-midi à Paris par la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP), selon le parquet et une source proche de l'enquête. Il s'agirait de propos tenus sur son site Egalité et réconciliation, mais dont la teneur n'est pas encore connue, selon cette source proche de l'enquête.

Lire aussi

"Alain Soral a été intercepté ce mardi, aux alentours de 17h, par trois individus en civil", précise la plateforme Égalité et Réconciliation.

Sur Twitter, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) a commenté l’information : "La justice, c’est comme la Sainte Vierge. Si elle n’apparaît pas de temps en temps, le doute s’installe. #soralenprison."

Alain Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, 61 ans, est un habitué des tribunaux. Il a été condamné plusieurs fois par la justice, la dernière condamnation en date remontant à la fin juin en appel. Il avait alors écopé de 5.000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non-paiement, pour contestation de l'existence de la Shoah.

Le 6 juillet dernier, ses deux chaînes YouTube ont été supprimées par la plateforme de vidéos en ligne, pour "enfreintes répétées aux conditions d'utilisation".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des exigences de test renforcées pour entrer aux États-Unis à partir de la semaine prochaine

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Présidentielle : "Eric Zemmour n'a pas la capacité d'aller au second tour", assure Marine Le Pen

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.