Amendes alourdies pour les rodéos sauvages, de quoi parle-t-on ?

DirectLCI
EN VILLE - Un projet de loi pénalisant les rodéos sauvages est étudié ce jeudi à l'Assemblée nationale. Un phénomène en nette recrudescence ces dernières années.

Sur une roue, à contresens, sur les trottoirs, les auteurs de rodéos sauvages roulent au mépris de toutes règles et n'hésitent pas, quand ils les croisent, à narguer les policiers. Problème jusqu'à présent, ceux-ci n'avaient pour verbaliser que les infractions classiques à leur disposition type "excès de vitesse" ou "défaut de port du casque".

C'est le manque que vise à combler la proposition de loi des députés LREM qui souhaitent créer une nouvelle infraction pour "comportements compromettant délibérément la sécurité ou la tranquillité", passible de 15 000 euros d'amende et 1 an de prison. Un tarif qui pourrait monter à deux ans deux ans si le rodéo est commis en réunion ou sous emprise de l'alcool. Cinq ans si ces deux conditions sont réunies. 


Cette proposition de loi pourrait faire l'objet d'une procédure accélérée pour une mise en place avant l'été, saison ou les rodéos sauvages se multiplient.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter