Annecy : la psychologue abattue avait mis en cause le suspect pour des faits de nature sexuelle sur une mineure

Annecy : la psychologue abattue avait mis en cause le suspect pour des faits de nature sexuelle sur une mineure
Justice

FAIT DIVERS - L'homme âgé de 75 ans soupçonné d'être l'auteur des tirs mortels sur une psychologue, ce mercredi, dans son cabinet d'Annecy (Haute-Savoie) a été mis en examen ce vendredi pour "assassinat" et placé en détention provisoire. Pendant sa garde à vue, il a contesté sa volonté d'homicide.

Aux enquêteurs qui l'ont interrogé pendant près de 48 heures, il a déclaré  être venu pour "faire peur à la victime" mais a contesté toute "volonté d'homicide". Ce vendredi, deux jours après qu'une psychologue a été tuée dans son cabinet d'Annecy (Haute-Savoie) devant ses patients par un homme armé, le suspect a été mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire. 

Le suspect se défend d'avoir prémédité les tirs

"Les derniers actes d'investigations diligentés durant la garde à vue établissent que l'auteur présumé des faits, âgé de 75 ans marié et père de deux enfants, avait préparé sa venue au cabinet de la victime, indique la procureur de la République d'Annecy, Véronique Denizot dans un communiqué ce 28 août. La magistrate ajoute que le suspect a précisé aux enquêteurs avoir "voulu récupérer tout document papier ou informatique lié au signalement que celle-ci voulait semble-il faire, et n'avoir fait feu que sous l'effet de la panique".  

Non suivi par la psychologue et "exempt de toute pathologie mentale", le suspect aurait en effet agi du fait d'"une information préoccupante, un signalement, envisagée par la victime depuis une dizaine de jours et rédigée la veille des faits", selon Véronique Denizot. Cette information, qui repose sur des éléments recueillis par la psychologue dans un cadre professionnel, met en cause le suspect "pour des faits de nature sexuelle commis sur mineure de quinze ans dans le cadre familial", a précisé la procureure.

Lire aussi

Mère d'un enfant de 18 mois

La psychologue, âgée d'une trentaine d'années et mère d'un enfant de 18 mois, touchée à la tête, avait été admis en urgence mercredi à l'hôpital peu après les faits qui s'étaient déroulés en fin de matinée. Elle a été déclarée décédée le jour même en début d'après-midi.

Elle exerçait, comme son conjoint, dans le cabinet où les faits ont eu lieu dans le centre-ville d'Annecy, alors que la victime était en consultation avec une patiente, selon le parquet. C'est son conjoint qui avait désarmé le septuagénaire avant que ce dernier ne prenne la fuite et qu'il ne soit interpellé dans un parking.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : le terroriste a payé un collégien pour identifier Samuel Paty

EN DIRECT - Covid-19 : un confinement de deux semaines décrété au Pays de Galles

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent