Une information judiciaire ouverte après la profanation de 96 tombes dans le cimetière juif de Quatzenheim

Une information judiciaire ouverte après la profanation de 96 tombes dans le cimetière juif de Quatzenheim

ANTISÉMITISME - Une information judiciaire a été ouverte le 26 février pour profanation de sépultures. Le 19 février, des croix gammées avaient été retrouvées peintes sur des tombes au cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace.

Le parquet de Strasbourg a ouvert une information judiciaire ce vendredi après la profanation la semaine dernière du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin). L'enquête a été confiée à la gendarmerie, et un juge d'instruction a été désigné. 

Cette information judiciaire a été ouverte le 26 février "pour profanation de sépultures" et "dégradations en réunion à caractère raciste", a fait savoir le parquet de Strasbourg.

Lire aussi

Le 19 février, 96 des 245 tombes que compte le cimetière juif de Quatzenheim, situé au nord-ouest de Strasbourg, avaient été retrouvées recouvertes de croix gammées. Une inscription en alsacien : "Elsassisches Schwarzen Wolfe" ("les loups noirs alsaciens"), en référence à un groupuscule ancien, avait également été découverte. 

Rassemblement dimanche

Cette profanation était survenue le jour où des manifestations étaient prévues dans plusieurs villes de France pour "dire non à la banalisation de la haine" et de l'antisémitisme. Emmanuel Macron s'était rendu sur place le jour même et avait promis des actes "forts, clairs" et des "lois" afin de réprimer de tels actes, alors que la France a connu dernièrement une multiplication d'actes antisémites.

Un rassemblement devant le cimetière est prévu dimanche à 11 heures, à l'appel de la mairie de Quatzenheim. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.