Assistants parlementaires du FN : Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen, entendu par le pôle financier

Justice

CONVOCATION - Le vice-président du FN, député européen de 2014 à 2017, est soupçonné de n'avoir fait travailler son assistant parlementaire, payé sur des fonds européens, que pour le FN. Marine Le Pen est déjà mise en examen dans cette affaire.

Louis Aliot, vice-président du FN et ancien député européen entre 2014 et 2017, a été entendu ce mardi en  début d’après-midi par les juges du pôle financier dans le cadre de l’affaire des assistants parlementaires du Front national. Comme Marine Le Pen, déjà mise en examen dans ce dossier en juin dernier pour abus de confiance et dont il est le compagnon, il est soupçonné d’avoir embauché un assistant parlementaire, payé sur les fonds européens, mais qui n’aurait en fait travaillé que pour le FN. Au total, le Parlement européen estime son préjudice à cinq millions d'euros pour l'ensemble des assistants parlementaires FN concernés.

Lire aussi

En vidéo

Qui est Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen ?

Cette audition a duré environ 30 minutes. Elle a été suspendue dans l'attente de l'examen d'une question prioritaire de constitutionnalité déposée juste avant par son avocat et mettant en cause la légitimité des autorités judiciaires "de se mêler des relations entre un député et ses collaborateurs". Les juges ont décidé d'attendre le résultat de cette QPC avant de mener le premier interrogatoire. Si elle venait à être rejetée, Louis Aliot pourrait être mis en examen à son tour.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter