Attentats dans l'Aude : enquête ouverte contre une militante végane qui s'est réjouie de la mort du boucher

JUSTICE - Une militante de la cause animale, qui s’était réjouie de l’assassinat du boucher du Super U de Trèbes, pourrait être prochainement poursuivie. Une enquête pour "apologie du terrorisme" vient en effet d’être ouverte.

Le parquet de Saint-Gaudens vient d’ouvrir une enquête pour "apologie du terrorisme" après la publication sur Facebook d’un message se réjouissant de la mort du boucher du Super U de Trèbes, Christian Medves, tué vendredi par le terroriste Radouane Lakdim. Cette information, révélée ce mercredi par La Dépêche du Midi a été confirmée par France Info.


"Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui ; il y a quand même une justice", avait écrit sur Facebook il y a quelques jours cette militante végane et défenseure de la cause animale, qui vit en Haute-Garonne. Bien qu’il ait été rapidement supprimé, ce message n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. 

Ce mercredi, la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) a tenu à condamner ces "ignobles propos" et a fait savoir qu’elle avait déposé plainte. Ce message n’est pas sans rappeler celui de l’ex-candidat de la France insoumise, Stéphane Poussier, qui a publié lui aussi sur Facebook un post dans lequel il faisait part de sa joie après la mort du gendarme Arnaud Beltrame. Interpellé puis jugé mardi, ce dernier a été condamné à 1 an de prison avec sursis

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats dans l'Aude : quatre morts

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter