Attentats dans l’Aude : la militante végane ayant salué la mort du boucher comparaît pour "apologie du terrorisme"

JUSTICE - Une militante végane doit comparaître ce jeudi à Saint-Gaudens (Haute-Garonne) pour "apologie du terrorisme" après avoir manifesté sur les réseaux sociaux sa satisfaction quant au décès de Christian Medvès, le chef boucher du Super U de Trèbes, tué lors des attentats dans l'Aude.

Elle pourrait être condamnée pour s’être réjouie de la mort du chef boucher du Super U de Trèbes. Une militante végane doit comparaître ce jeudi à Saint-Gaudens (Haute-Garonne) pour "apologie du terrorisme" pour avoir manifesté sur les réseaux sociaux sa satisfaction après le décès de Christian Medvès, responsable du rayon boucherie du supermarché trébéen, tué par Radouane Lakdim lors des attentats dans l’Aude. 

Cette habitante du sud-ouest de Toulouse a été mise en garde à vue mercredi à 17h00 pour un message haineux posté sur les internet. "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice", avait-elle écrit sur Facebook. Elle devrait être jugée à 14h00 au tribunal.

Un an de prison avec sursis, comme Stéphane Poussier ?

Dans un communiqué, la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) a condamné ces propos qu'elle juge "ignobles", annonçant avoir porté plainte. L’affaire n’est pas sans rappeler celle de Stéphane Poussier, ancien candidat de la France insoumise (LFI) aux élections législatives, qui a été condamné mardi à un an de prison avec sursis et sept ans de privation de ses droits civiques et civils pour le même chef d'accusation. 

En vidéo

ARCHIVES - Contre l’apologie du terrorisme, un meilleur contrôle d’internet ?

Sur Twitter, l’homme s'était réjoui de la mort du colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame dans une série de messages nauséabond. Des messages qui avaient provoqué une vague d'indignation, notamment dans son propre parti dont il avait été immédiatement exclu avant que Jean-Luc Mélenchon annonce lundi son intention de porter plainte contre lui.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats dans l'Aude : quatre morts

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter