Attentats du 13 novembre : Mohamed Abrini mis en examen en France

DirectLCI
TERRORISME - Détenu en Belgique, le terroriste présumé Mohamed Abrini a été transféré pour la journée ce lundi 30 janvier à Paris. Il a été mis en examen à la mi-journée de huit chefs d'accusation.

C’est un transfert express. Actuellement incarcéré à la prison de Nivelles, en Belgique, le terroriste présumé Mohamed Abrini a été transféré sous escorte GIGN, ce lundi 30 janvier auprès des autorités françaises pour y être entendu par l’un des juges d’instruction en charge de l’enquête sur les attentats du 13 novembre. Un interrogatoire de première comparution au terme duquel le magistrat lui a signifié sa mise en examen, explique à LCI son avocat belge, Stanislas Eskenazi.


"L'homme au chapeau" aperçu sur les caméras de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016, a été mis en examen de huit chefs d'accusation. Parmi ces derniers, association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d'atteintes aux personnes, ou encore complicité d'assassinats et complicité de fabrication, transport et détention, en bande organisée, de substances et produits incendiaires et explosifs en vue.

"L'homme au chapeau"

L'entrevue, brève, n'a pas permis de cerner davantage le rôle du terroriste présumé dans la préparation des attaques coordonnées parisiennes. Son avocat précise encore : "Le juge d'instruction ne lui a pas posé de questions, monsieur Abrini a tenu à faire observer au juge qu'il était à la fois poursuivi par la justice française et par la justice belge." Proche des frères Abdeslam, Mohamed Abrini n'était pas présent lors des attentats du 13 novembre, mais, considéré comme le onzième homme du commando, il est soupçonné d'avoir joué un rôle clef dans leur préparation. En effet, si son ADN a été retrouvé dans diverses planques des assaillants, il a également été reconnu sur des images de vidéo-surveillance, quelques jours avant les attentats, dans une station-service en compagnie de... Salah Abdeslam. 


Arrêté à Anderlecht le 8 avril 2016 après plusieurs semaines de cavale, Mohamed Abrini est également mis en examen pour les attentats de l'aéroport de Zaventem et du métro bruxellois, survenus le 22 mars. Surnommé "l'homme au chapeau", il a en effet été repéré par les caméras de vidéo-surveillance sur les lieux du drame, poussant le chariot dans lequel était dissimulé un engin explosif. 

En vidéo

Attentats : les frères Abdeslam, Abaaoud et Abrini sur une liste détenue depuis juin par Molenbeek

Plus d'articles

Sur le même sujet