AZF : 15 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour l'ancien directeur, qui se pourvoit en cassation

AZF : 15 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour l'ancien directeur, qui se pourvoit en cassation
Justice
DirectLCI
DÉCISION - 16 ans après l'explosion de l'usine toulousaine, l'épilogue de la bataille judiciaire conduite par les victimes du drame a été écrit, mardi 31 octobre, par la Cour d'appel de Paris.

16 ans, un mois et 10 jours après la terrible explosion de l'usine toulousaine de produits chimiques AZF, qui avait fait 31 morts et environ 2500 blessés, le verdict est tombé. Le directeur de l'usine à l'époque, Serge Biechlin, a été condamné à 10.000 euros d'amende et 15 mois de prison avec sursis, et a été reconnu coupable d'homicide involontaire. Il s'est pourvu en cassation. Par ailleurs, l'entreprise Grande Paroisse, société exploitante de l'usine et filiale du groupe Total, a écopé d'une amende de 225.000 euros, la somme maximale dans ce cas. 

En vidéo

AZF : retour sur la catastrophe de Toulouse

Si le tribunal s'est dit "convaincu" de l'origine accidentelle de l'explosion, il est reproché au directeur et à la société exploitante des "négligences" et des "fautes caractérisées" ayant précédé l'accident.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter