Belgique : le tribunal d'application des peines approuve un nouvel examen psychiatrique de Marc Dutroux

Justice

AFFAIRE DUTROUX - Après l'avis favorable du parquet de Bruxelles, le tribunal d'application des peines a approuvé ce lundi 28 octobre la réalisation d'une nouvelle expertise psychiatrique de Marc Dutroux, emprisonné depuis 2004. Celle-ci pourrait ouvrir la voie à une demande de libération conditionnelle de la part du criminel.

Après l'avis favorable rendu par le parquet de Bruxelles, c'est au tour du tribunal de l'application des peines (TAP) d'approuver ce lundi 28 octobre la demande d'une nouvelle expertise psychiatrique de Marc Dutroux, formulée par ses avocats. Ce dernier fera donc l'objet d'un nouvel examen dans les mois à venir, a précisé le tribunal. Condamné à la prison à perpétuité pour l'enlèvement, le viol de six petites et jeunes filles et le meurtre de quatre d'entre elles, le criminel belge n'a pas été examiné depuis son procès en 2004. 

À l'époque, devant la cour d'assises d'Arlon, Marc Dutroux avait été décrit comme un "vrai psychopathe", "pervers narcissique" et "manipulateur". Son médecin Michel Manage avait par ailleurs déclaré en 2013 à la RTBF qu'il n'avait pas changé en seize ans de détention.

Lire aussi

Trois psychiatres devront donc déterminer le niveau de dangerosité du criminel ainsi que l'impact de sa détention à l'isolement depuis 23 ans puis remettre un rapport d'ici le 11 mai 2020. Cette nouvelle expertise pourrait ouvrir la voie à une demande de libération conditionnelle de Marc Dutroux, libérable depuis 2013 au regard de la loi. En 2012, le criminel avait déjà formulé une telle requête. Si elle avait été rejetée par le tribunal en raison du risque de récidive et de "l'absence de perspective de réinsertion", elle avait provoqué l'émoi en Belgique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter