Belgique : Salah Abdeslam renvoyé en procès pour avoir tiré sur des policiers en 2016

Belgique : Salah Abdeslam renvoyé en procès pour avoir tiré sur des policiers en 2016

JUSTICE - Salah Abdeslam, seul survivant des  commandos jihadistes qui ont attaqué Paris en 2015, sera jugé à Bruxelles pour  avoir tiré sur des policiers qui avaient fortuitement découvert sa cache en  mars 2016, trois jours avant son arrestation, a annoncé jeudi le parquet  fédéral.

Salah Abdeslam sera bientôt jugé à Bruxelles. Le seul survivant des commandos jihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis est accusé d'avoir tiré sur des policiers qui avaient fortuitement découvert sa cache en mars 2016, trois jours avant son arrestation, a annoncé le parquet fédéral. 

Trois policiers appartenant à une équipe d'enquête franco-belge avaient été blessés dans la fusillade le 15 mars 2016, pendant laquelle Salah Abdeslam et son complice Sofiane Ayari avaient réussi à s'échapper par l'arrière d'un appartement situé à Forest dans l'agglomération bruxelloise. Un troisième suspect, qui semblait vouloir couvrir leur fuite en ouvrant le feu sur les policiers qui venaient de défoncer la porte d'entrée de l'immeuble, a été mortellement blessé par les tirs de réplique des forces de l'ordre.

Salah Abdeslam, 27 ans, et Sofiane Ayari, 24 ans, seront jugés devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour "tentative d'assassinat dans un contexte terroriste sur plusieurs policiers" et "port d'armes prohibées dans un contexte terroriste", a précisé le parquet. La date du procès sera fixée "dans les prochaines semaines", a ajouté le parquet fédéral. Selon la chaîne publique RTBF, le procès pourrait se tenir d'ici la fin de l'année.

En vidéo

Pourquoi les avocats de Salah Abdeslam renoncent à le défendre

Une longue traque

Lire aussi

Ce raid policier, présenté alors comme un acte de routine dans l'enquête conduite en Belgique sur les attentats parisiens du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts, avait de fait donné un coup d'accélérateur aux investigations lorsque les enquêteurs s'étaient rendu compte que Salah Abdeslam --en cavale depuis quatre mois-- venait de leur échapper. 

Ils recherchaient initialement au 60 rue du Dries la trace du passage de complices des jihadistes ayant attaqué Paris, mais avaient eu la confirmation de la présence dans l'appartement du seul survivant des commandos parisiens grâce à la découverte d'"empreintes". Salah Abdeslam et Sofiane Ayari avaient finalement été arrêtés ensemble le 18 mars à Molenbeek, autre commune de l'agglomération bruxelloise. 

Quatre jours plus tard, la ville de Bruxelles était à son tour frappée par des attaques suicide, à l'aéroport de Zaventem et dans le quartier européen, qui avaient fait 32 morts. Les auteurs de ces attentats appartenaient à la même cellule que celle des attentats de Paris et selon un "testament" laissé par l'un des kamikazes, ils ont agi dans la précipitation après l'arrestation d'Abdeslam. Salah Abdeslam est actuellement incarcéré en France. Sofiane Ayari est détenu en Belgique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.