INFO LCI - La garde à vue de l'ex-patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini prolongée

DirectLCI
GAV - Selon nos informations, la garde à vue de l'ancien patron de la DCRI a été prolongée ce mardi. Ce dernier avait été mis en garde à vue lundi en début d'après-midi, dans le même dossier que l'ex-dirigeant de la PJ Christian Flaesch.

Bernard Squarcini, ancien dirigeant de la Direction centrale du renseignement intérieur, a été mis en garde à vue lundi par les enquêteurs de la l'Inspection générale de la police nationale (la police des polices). Ce sexagénaire proche de Nicolas Sarkozy, surnommé "le Squale", avait dirigé entre 2008 et 2012 cet organe né de la fusiion entre la Direction de la surveillance des territoires et de la Direction centrale des Renseignements généraux. Mardi après-midi, selon nos informations, sa garde à vue a été renouvelée. 


Peu d'informations ont fuité sur les raisons de la garde à vue de Bernard Squarcini, qui a quitté la police en 2013. On sait toutefois que le parquet de Paris l'a convoqué dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence ouverte après la découverte de documents saisis à son domicile et au siège de sa société, en avril 2016. Des perquisitions qui s'inscrivaient dans le cadre de trois enquêtes, rapporte l'AFP.


Celle sur les accusations de financement libyen de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007, une autre sur le cercle de jeu Wagram et une dernière sur le groupe français Pefaco, spécialisé dans l'hôtellerie et les jeux.


C'est dans le cadre de ces enquêtes qu'ont également été mis en garde à vue lundi l'ancien patron de la Police judiciaire Christian Flaesch, lui aussi proche de Nicolas Sarkozy, ainsi qu'un ancien policier des renseignements généraux aujourd'hui en poste à la DGSI et deux hauts cadres du groupe LVMH.

En vidéo

Trafic d'influence: deux anciens grands flics, Squarcini et Flaesch, en garde à vue

VIDEO. Garde à vue renouvelée pour Bernard Squarcini : ce que l’on sait

En vidéo

Garde à vue à vue renouvelée de Bernard Squarcini : ce que l’on sait

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter