Bernard Tapie "va mal mais est d'un courage inouï", affirme Me Hervé Temime

Bernard Tapie "va mal mais est d'un courage inouï", affirme Me Hervé Temime
Justice

MALADIE - Me Hervé Temime, qui vient de publier aux éditions Decitre "Secret défense", était ce vendredi l'invité d'Elizabeth Martichoux. A l'approche du procès en appel de Bernard Tapie, dont il est l'un des avocats, il est revenu sur son état de santé.

C'est une affaire qui dure depuis maintenant 27 ans. Lundi 12 octobre, Bernard Tapie sera jugé en appel à propos de l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais. Relaxé en juillet 2019, il sera à nouveau entendu et jugé aux côtés du PDG d'Orange Stéphane Richard et de quatre autres prévenus, également relaxés en première instance. En parallèle de cette bataille, l'ancien ministre âgée de 77 ans mène un autre combat : celui du cancer qui le dévore depuis trois ans. Invité ce vendredi d'Elizabeth Martichoux sur LCI, Me Hervé Temime, l'un de ses avocats, assure qu'il sera malgré tout présent à son procès.

Lire aussi

Il va mal mais il est d'un courage inouï et il sera présent. - Me Hervé Temime

"Je l'ai eu hier soir au téléphone. Il sera présent. Dans ce moment particulier, qu'on l'aime ou pas [...], il force vraiment le respect. Parce qu'il n'est pas du tout dans un état convenable. Il va mal mais il est d'un courage inouï et il sera présent. Je le souhaite et il le souhaite de tout cœur", affirme Hervé Temime.

Ces derniers temps, l'état de santé de l'homme d'affaire se serait dégradé. Le 28 août dernier, la chaîne L’Équipe a même par erreur annoncé sa mort dans un bandeau déroulant en direct. "Je ne suis pas au mieux", admis Bernard Tapie quelques jours plus tard, interrogé par La Provence. Et de déclarer, battant : "Mais ils semblent pressés. Il faudra encore attendre !" Près d'un an plus tôt, en août 2019, Le Monde avait lui aussi commis l'erreur en publiant sa nécrologie sur son site internet.

L'avocat Hervé Temime, auteur du livre "Secret défense" publié fin septembre, est également revenu lors de son interview sur LCI sur la situation dans laquelle se trouve son ami et désormais Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti. Jeudi, l'association anti-corruption Anticor a déposé une plainte devant la Cour de justice de la République pour "prise illégale d'intérêt", estimant que l’actuel garde des Sceaux use de sa fonction pour régler ses comptes avec les magistrats du Parquet national financier. Ceux-ci l'avaient espionné dans le cadre d'une enquête lorsqu'il était avocat. "Je pense que le climat doit s'apaiser. Et très honnêtement, je peux comprendre certaines réactions mais là je trouve quand même que c'est un peu excessif", estime Hervé Timime.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Covid-19 : la France officiellement reconfinée

EN DIRECT - Attaque à Nice : le procureur antiterroriste détaille le parcours meurtrier de l'assaillant

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Reconfinement : voici le nouveau dispositif pour sauver les entreprises

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent