Brest : le détenu fiché S radicalisé qui s'est évadé est toujours en fuite, un complice en garde à vue

Justice
DirectLCI
ÉVASION - Lors du transfert vers un hôpital de Brest, un détenu fiché S suivi pour radicalisation a réussi à prendre la fuite grâce à l'aide de complices. Le suspect considéré comme "dangereux" est toujours recherché par la police ce jeudi. Le conducteur de la voiture dans laquelle il s'est évadé s'est, quant à lui, présenté au commissariat. Il est actuellement en garde à vue.

Un détenu "fiché S" de la maison d'arrêt de Brest s'est évadé mercredi matin lors d'un transfert médical et est toujours activement recherché ce jeudi matin.


Les faits se sont déroulés "entre 09H00 et 10H00" devant le CHU brestois et "ça s'est passé extrêmement vite, dès l'arrivée sur place", a précisé à l'AFP l'administration pénitentiaire. Alors que le prisonnier était escorté par des agents pénitentiaires vers le centre hospitalier de Morvan. L'homme de 21 ans, écroué pour des faits de vol,  s'est enfui en courant jusqu'à un véhicule qui l'attendait à proximité. Un agent est parvenu "à le plaquer une première fois au sol mais le détenu s'est relevé et a rejoint un véhicule de type Peugeot 306 où au moins deux hommes l'attendaient", a indiqué le Syndicat National Pénitentiaire Force Ouvrière sur Twitter.


Lui et ses complices ont ensuite forcé la barrière de l'hôpital. Considéré comme "dangereux" par la police selon nos informations, l'évadé est depuis activement recherché. "Il fait l'objet d'une fiche S parce qu'il a une tendance à la radicalisation et qu'il est suivi pour ça", a précisé à l'AFP le procureur de la République de Brest, Jean-Philippe Récappé. Il n'a cependant jamais été condamné pour des faits de terrorisme ou d'apologie du terrorisme, a-t-il ajouté.

En vidéo

Fiche S : comment reconnaître une personne radicalisée ?

Des barrages routiers ont notamment été déployés. L'antenne de la PJ de Brest et la sûreté départementale sont co-saisies. La section aérienne de gendarmerie de Rennes (SAG) a été activée. Un hélicoptère devait survoler le département dans l’après-midi pour tenter de retrouver le véhicule des fuyards.

En vidéo

Transferts médicaux : Wildried Fonck, secrétaire national du syndicat UFAP-UNSA, dénonce un manque de moyens

L'un des complices s'est rendu à la police

Le conducteur de la voiture dans laquelle le détenu s'est échappé s'est rendu à la police mercredi, a indiqué le procureur de la République de Brest à l'AFP.  "Il est en garde-à-vue depuis 17H45, l'heure à laquelle il s'est présenté de lui-même au commissariat" a précisé Jean-Philippe Récappé. La garde à vue du jeune homme de 20 ans ne pourra excéder 48 heures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter