Bretagne : un an de prison pour avoir incendié un radar automatique

Justice

JUSTICE - Un automobiliste de 25 ans a été condamné à douze mois de prison pour l'incendie d'un radar automatique le 26 mai dernier à Fougères, en Ille-et-Vilaine. L'homme, alcoolisé, avait été arrêté dans son véhicule à proximité du radar en feu.

Le parquet de Rennes a annoncé ce vendredi dans un communiqué la condamnation à douze mois de prison d'un homme de 25 ans, pour avoir incendié un radar automatique à Fougères, en Ille-et-Vilaine. "Le 26 mai 2019, vers 00h30, un radar automatique était découvert en feu sur la rocade sud de Fougères" indique le communiqué avant d'ajouter : "L'enquête confiée au commissariat de police de Fougères permettait de faire un lien avec la découverte à proximité des lieux de l'incendie d'un véhicule avec à son bord un individu alcoolisé âgé de 25 ans."

"Placé en garde à vue, l'intéressé a reconnu les faits. Son casier judiciaire fait mention de six condamnations dont quatre pour des délits routiers. (...) Déféré le 24 octobre 2019, il a été condamné dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité à la peine de 8 mois d'emprisonnement ainsi qu'une révocation d'un sursis avec mise à l'épreuve à hauteur de 4 mois", poursuit le parquet de Rennes, qui indique également que le permis de conduire de l'individu de 25 ans a été annulé "avec interdiction de repasser les épreuves pendant six mois". Son véhicule a été confisqué.

Lire aussi

Le communiqué du parquet de Rennes précise également que "la dégradation par incendie est passible de dix années d'emprisonnement et de 150.000 € d'amende." "Ces derniers mois, de nombreux radars ont été dégradés ou détruits. Cette réduction de la capacité à constater les infractions à la vitesse s'est accompagnée d'un relâchement des comportements et d'une augmentation de l'insécurité routière", prévient le procureur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter