Carlos Ghosn : nouvelles inculpations pour abus de confiance et revenus minorés

Justice
AFFAIRE - Le PDG de Renault a été inculpé de deux nouveaux chefs d'accusations ce vendredi matin au Japon.

Nouvelles poursuites contre Carlos Ghosn. Le PDG de Renault, en détention au Japon depuis son arrestation en novembre, a fait l'objet vendredi de deux nouvelles inculpations.


Le parquet a décidé de le poursuivre pour abus de confiance et pour avoir minoré ses revenus dans des rapports boursiers de Nissan entre 2015 et 2018. Il a déjà été mis en examen, le 10 décembre, pour avoir déclaré des rétributions amoindries sur les cinq années précédentes.


Selon le paquet , l'abus de confiance est caractérisé par le fait que Carlos Ghosn ait tenté de faire couvrir par Nissan "des pertes sur des investissements personnels" au moment de la crise financière de 2008.


Il risque en théorie jusqu'à 15 ans de prison, selon le bureau du procureur.


Son avocat a toutefois annoncé qu'il allait déposer une demande de libération sous caution. Mais la requête a peu de chances d'aboutir. En de refus, Carlos Ghosn restera en prison au moins jusqu'au 10 mars.

Le constructeur Nissan par ailleurs de nouveau été mis en examen cette affaire. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter