Cathédrale de Nantes : en garde à vue, le suspect s'est montré "apeuré" et "rongé par les remords"

Cathédrale de Nantes : en garde à vue, le suspect s'est montré "apeuré" et "rongé par les remords"

PORTRAIT - Le bénévole du diocèse qui serait à l'origine de l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul été mis en examen et placé en détention provisoire. Son avocat, Me Chabert, évoque un véritable "soulagement" pour son client.

"Il est temps de passer à un temps d'apaisement". L'avocat du suspect de l'incendie de la Cathédrale de Nantes a réclamé de la tranquillité pour son client. Celui-ci a été placé en examen et en détention provisoire pour "destructions et dégradations par incendie". Mais que sait-on de lui à ce jour ? 

Toute l'info sur

L'incendie de la cathédrale de Nantes

Des aveux du bénévole

Le principal suspect de 39 ans est un "Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années" selon le recteur de la cathédrale de Nantes, le père Hubert Champenois. Il se souvient d'un homme en qui il avait "confiance". Bénévole à la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul depuis 4 ans, l'accusé s'occupait de la fermeture des portes le jour du drame.

D'abord placé en garde à vue puis relâché, il a été appréhendé de nouveau ce samedi puis présenté au juge. Le procureur de Nantes Pierre Sennès précise qu'il "a reconnu, lors de l'interrogatoire de première comparution devant le juge d'instruction, avoir allumé les trois feux dans la cathédrale : sur le grand orgue, le petit orgue et dans un panneau électrique". Le réfugié, inconnu des services de police jusqu'alors, n'a par contre pas livré ses motivations. Il a été placé en examen et en détention provisoire.

"Je ne réalise pas encore"

Interrogés par TF1, des paroissiens restent, une semaine après les faits, encore hébétés face à cet acte, encore inexpliqué : "C’est incompréhensible". "C’est impressionnant d’entendre qu’on ait pu mettre le feu à une cathédrale. Je ne réalise pas encore". 

Lors d'un point presse, l'avocat du bénévole soupçonné a de son côté évoqué un client "apeuré" et "dépassé" par l'ampleur qu'ont pris les événements. Il a également pointé sa "sincérité" et son "soulagement" d'être passé aux aveux. Il a aussi décrit le suspect comme étant quelqu'un de "croyant" pour qui il était important de faire preuve de "repentance"

Désormais, la procédure judiciaire va suivre son cours. L'enquête d'instruction va tenter de faire la lumière sur toute cette affaire et établir avec précision le rôle du suspect dans cet incendie dévastateur. L'homme encourt en tout cas une peine de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant brésilien : 1500 euros d'amende pour les voyageurs qui ne respectent pas la quarantaine

"Rien ne fonctionne" : Gérard Lanvin s'emporte dans Sept à Huit contre une époque "affligeante"

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Mia retrouvée saine et sauve : le récit de son enlèvement conçu comme "une opération militaire"

Covid-19 : l'application TousAntiCovid va bientôt certifier les tests et la vaccination

Lire et commenter