Procès Dettinger : le "boxeur de gendarmes" va-t-il toucher les 130.000 euros de la cagnotte Leetchi ?

Procès Dettinger : le "boxeur de gendarmes" va-t-il toucher les 130.000 euros de la cagnotte Leetchi ?

GILET JAUNE - Une cagnotte avait été créée début janvier en soutien à Christophe Dettinger, ex-boxeur filmé en train de frapper deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, le 5 janvier à Paris. Il avait été condamné en février à un an de prison, aménagé en semi-liberté.

Les 130.000 euros récoltés sur Leetchi à destination du boxeur seront-ils versés à sa famille ? Ce mercredi, le tribunal de Paris doit trancher. D'un côté la plateforme de cagnottes en ligne demande à la justice de l'autoriser à bloquer les fonds, de l'autre le couple Dettinger réclame la somme. Les deux affaires seront jugées conjointement. 

Le couple Dettinger et l'organisateur de la cagnotte ont assigné la plateforme de dons en ligne pour demander à ce que les sommes récoltées soient versées. De son côté, Leetchi avait assigné l'organisateur de la cagnotte devant le tribunal d'Evry (Essonne) pour demander à la justice de l'autoriser à bloquer les fonds. Mardi, le tribunal d'Evry s'est dessaisi de l'affaire "dans l'intérêt d'une bonne justice". Il a estimé que deux affaires devaient être instruites et jugées ensemble.

Filmé frappant des gendarmes

La cagnotte avait été créée début janvier en soutien à Christophe Dettinger, filmé en train de frapper deux gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes" le 5 janvier à Paris. Il avait été condamné en février à un an de prison, aménagé en semi-liberté. Elle avait rencontré un vif succès en quelques jours (environ 130.000 euros récoltés selon Leetchi, 145.000 selon les Dettinger) avant d'être clôturée par la plateforme devant la polémique suscitée par l'initiative, vivement critiquée notamment par plusieurs membres du gouvernement. 

En février, Leetchi avait annoncé avoir assigné l'organisateur de la cagnotte pour bloquer les fonds. Selon la plateforme, l'organisateur avait en effet demandé à ce que les sommes soient "directement" versées sur le compte de l'épouse de Christophe Dettinger (au lieu du compte joint du couple, initialement désigné), et ce "sans justificatif de l'utilisation des fonds conforme à l'objet de la cagnotte". Des demandes susceptibles selon Leetchi d'exposer la plateforme à un "dommage imminent", et d'engager sa responsabilité. 

Il réclame 3 millions d'euros de dommages et intérêts

Leetchi explique que l'organisateur s'était engagé à ce que les sommes récoltées servent "uniquement" à couvrir les frais de justice de Christophe Dettinger, sur présentation de justificatifs. Une version "totalement contestée" par l'organisateur, selon son avocate Laurence Léger, qui défend également le couple Dettinger. "Il a toujours dit que la cagnotte visait à aider la famille, il ne s'est jamais engagé à ce que les fonds ne servent que pour les frais d'avocats", assure-t-elle.

Lire aussi

Dans une troisième procédure civile qui se tiendra ultérieurement à Paris, l'épouse du boxeur réclame environ trois millions d'euros de dommages et intérêts à la plateforme, le "préjudice" subi selon elle par la clôture prématurée de la cagnotte.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.