Coup de filet antiterroriste en Isère : trois hommes mis en examen

Coup de filet antiterroriste en Isère : trois hommes mis en examen

TERRORISME - Trois des cinq personnes arrêtées mardi dernier en Isère lors d'un coup de filet antiterroriste ont été mises en examen vendredi pour "financement d'une entreprise terroriste".

Mardi dernier, les policiers de la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire ont interpellé cinq personnes originaires de la région grenobloise, dont une femme. Les enquêteurs s'interrogeaient sur leurs liens, notamment financiers, avec deux hommes partis en zone irako-syrienne. 

A l'issue de leurs gardes à vue ce vendredi, trois de ces individus, âgés de 18, 20 et 30 ans, ont été mis en examen par un juge d'instruction pour "financement d'une entreprise terroriste" et placés sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet de Paris.

Lire aussi

Que leur reproche-t-on ? La justice les soupçonne d'avoir envoyé de l'argent sous la forme de mandats cash, selon une source proche du dossier citée par l'AFP. Quant aux deux autres personnes interpellées, une femme de 53 ans - mère d'un des deux individus partis en zone irako-syrienne - et un homme âgé de 30 ans, elles ont de leur côté été relâchées sans qu'elles ne fassent l'objet de poursuites pour le moment.

En vidéo

Comment identifier les djihadistes potentiels sur notre sol ?

Selon le gouvernement français, environ 1700 Français sont partis rejoindre les zones djihadistes irako-syriennes depuis 2014.  "676 Français dont 295 femmes se trouveraient (encore actuellement) sur zone", a indiqué le 22 janvier dernier le procureur de Paris, François Molins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : 300 millions de vaccinés dans l'Union Européenne

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

"Ça va être Gilets jaunes puissance 10" : la fronde des automobilistes contre les ZFE en centre-ville

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.