VIDÉO - Deux frères d'Adama Traoré jugés à Pontoise pour violences et outrages contre les forces de l'ordre

PROCÈS - Bagui et Ysoufou Traoré, deux frères d'Adama Traoré mort le 19 juillet dernier à la suite de son interpellation par les gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise), sont jugés ce mercredi par le tribunal correctionnel de Pontoise pour des violences, menaces de mort et outrages présumés contre huit policiers municipaux et gendarmes. Les faits auraient été commis le 17 novembre dernier, en marge du conseil municipal de la ville du Val d'Oise.

Il risque d'y avoir du monde ce mercredi au tribunal de grande instance de Pontoise où, quelques semaines après leur arrestation, vont être jugés Yssoufou et Bagui Traoré, respectivement âgés de 22 et 25 ans. Les deux frères d'Adama Traoré, mort le 19 juillet dernier à la suite de son interpellation par les gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise), devront répondre, à partir de 13h30, de violences, menaces de mort et outrages présumés contre huit policiers municipaux et gendarmes.


Les faits remontent au 17 novembre dernier. Dans la soirée, des membres de la famille Traoré et leurs soutiens, s'étaient rassemblés devant l'Hôtel de Ville pour protester contre l'inscription à l'ordre du jour du conseil municipal de la prise en charge par la commune des frais de justice de la maire UDI Nathalie Groux. L'édile avait déposé trois plaintes, après avoir été insultée et menacée de mort pour son soutien présumé aux gendarmes soupçonnés par la famille d'Adama Traoré d'être responsables de sa mort.

La situation avait dégénéré quand les soutiens à la famille Traoré avaient réalisé qu'ils ne pourraient pas rentrer dans la mairie. Les insultes avaient fusé, une policière municipale avait reçu un coup de poing au visage. Puis, les manifestants s'étaient dispersés à coup de gaz lacrymogène et le conseil avait finalement été annulé….

Lire aussi

Interpellés quelques jours plus tard

Quelques jours plus tard, le 21 novembre, Bagui et Ysoufou Traoré étaient interpellés sur la base de deux vidéos et de témoignages des policiers affirmant avoir formellement reconnu les deux individus. 


Bagui Traoré, déjà condamné à douze reprises pour des vols avec violence, est accusé d'avoir frappé la policière municipale. Ysoufou, lui, se voit reprocher des outrages notamment. 


Présentés à un juge le 23 novembre à l'issue de leur garde à vue, les frères avaient nié les faits et demandé un délai pour préparer leur défense. Ils avaient été placés en détention provisoire en attendant le procès qui se tiendra ce mercredi. 

Lire aussi

Témoins à la barre et vidéos à l'appui

Entre temps, leur version n'a pas changé. Les deux frères contestent ce qui leur est aujourd'hui reproché. La défense a promis de faire citer des témoins à la barre tandis que les images tournées ce soir-là devraient avoir elles aussi leur rôle à jouer. 


"Une cinquantaine de personnes étaient présentes le 17 novembre devant la mairie. Gendarmes et policiers disent avoir été insultés par plusieurs personnes et les seuls qu'ils reconnaissent, comme par hasard, c'est Bagui et Yssoufou, commente un proche de la famille Traoré à LCI sous couvert d'anonymat. Pourtant, sur aucune vidéo on ne les voit insulter les forces de l'ordre ou commettre des violences. Il y a un problème non? Le rapport de synthèse des gendarmes dit même que la qualité des images ne permet pas de démontrer l'implication des deux frères dans les faits qui leurs sont reprochés." 

Lire aussi

Nombreuses manifestations prévues

A partir de 16h30 ce mercredi, de nombreuses manifestations sont organisées dans l'Hexagone pour demander la libération de Yssoufou et de Bagui Traoré. Des rassemblements sont notamment prévus à Paris, Nantes, Rennes et Toulouse. 


Aucune manifestation ou rassemblement n'est prévu par contre au tribunal de Pontoise qui fera sans aucun doute, ce mercredi, l'objet d'une sécurité renforcée. 

Lire aussi

En vidéo

Mort d'Adama Traore : retour sur les faits

En vidéo

Affaire Adama Traoré : "Notre combat gêne beaucoup"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Adama Traoré

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter