Disparition d'Estelle Mouzin : Michel Fourniret a reconnu sa participation aux faits

Disparition d'Estelle Mouzin : faut-il croire, cette-fois, Michel Fourniret ?
Justice

DÉNOUEMENT - Le parquet de Paris fait savoir ce samedi que le tueur en série a reconnu, devant le magistrat instructeur, sa participation aux faits dans l'affaire de la disparition de la fillette en 2003 en Seine-et-Marne.

La fin d'une énigme judiciaire. Michel Fourniret est passé aux aveux dans l'affaire Estelle Mouzin : le tueur en série "a reconnu sa participation aux faits", annonce ce samedi le parquet de Paris, sans préciser si celui qui est surnommé "l'ogre des Ardennes" a fourni des indications sur la localisation du corps et le déroulé des faits.

Le tueur en série de 77 ans, qui a longtemps nié son implication dans la disparition de la fillette de neuf ans, est passé aux aveux lors des trois jours d'interrogatoires qui se sont conclus vendredi soir dans le bureau de la juge d'instruction Sabine Kheris. Le parquet n'a cependant pas indiqué s'il a fourni des indications sur la localisation du corps et le déroulé des faits. 

Lire aussi

Michel Fourniret avait été mis en examen le 27 novembre pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" à l'issue d'une longue audition dans le bureau de la magistrate, sans formellement passer aux aveux à l'époque.

Estelle Mouzin a disparu à l'âge de neuf ans, alors qu'elle rentrait de l'école à Guermantes, village situé à 250 kilomètres de la frontière belge. Son corps n'a jamais été retrouvé et les nombreuses pistes envisagées par les enquêteurs n'ont rien donné.

Déjà visé par des soupçons à l'époque de la disparition, Michel Fourniret avait été mis hors de cause par la police en 2007. Six ans plus tard, l'expertise de milliers de poils et cheveux prélevés dans sa voiture n'avait pas non plus permis de trouver de traces de la jeune fille.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent