Disparition de Maëlys : Nordahl L. devant les juges pour une audition cruciale

ENQUÊTE - Trois mois après la disparition de la petite Maëlys à Pont-de-Beauvoisin (Isère), le suspect est réinterrogé par les juges ce jeudi 30 novembre. Une audition cruciale alors que, selon nos informations, les gendarmes procèdent ce jour à de nouvelles recherches dans le "secteur proche" de la salle de mariage et du domicile du suspect.

Nordahl L. est arrivé ce jeudi matin au tribunal de Grenoble sous escorte des gendarmes. L'homme de 34 ans, soupçonné d'avoir enlevé la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), a été rejoint par Me Alain Jakubowicz. C'est l'avocat qui a repris sa défense fin septembre et a fait annuler par la justice ses premières auditions qui n'avaient pas été filmées.

 

L'ancien maître-chien est ce jeudi à nouveau entendu par les trois juges d'instruction, tandis que les gendarmes procèdent ce jour à de nouvelles recherches dans le "secteur proche" de la salle de mariage et du domicile du suspect. 


Depuis sa mise en examen pour enlèvement le 3 septembre dernier suite, notamment, à la découverte d'une trace ADN de Maëlys superposée à la sienne sur les commandes de bord de son Audi A3, il n'avait pas été réinterrogé. Pour expliquer la présence de l'ADN  de la fillette, l'homme qui a, selon les enquêteurs, "réponse à tout" et nie toute implication, avait affirmé que Maëlys était brièvement montée à l'intérieur pour voir si ses chiens étaient dans le coffre. Mais l'homme n'a jamais indiqué avoir transporté quelqu'un.


Cette nouvelle audition sera donc cruciale. Car les juges ont désormais à leur disposition de nouveaux élements qui pourraient mettre à mal sa défense. Notamment un cliché enregistré par les caméras de vidéosurveillance au-dessus d'un magasin d'optique de Pont-de-Beauvoisin sur lequel apparaît le véhicule du suspect la nuit de la disparition de Maëlys. Côté passager, une forme blanche. S'agit-il de l'enfant disparue, qui portait ce jour-là une robe blanche ? 

Des éléments troublants au cœur de l'enquête

Nordahl L. sera également interrogé sur les nombreux allers-retours qu'il a effectués entre la salle des fêtes et des lieux non identifiés cette nuit-là. Le mis en examen avance notamment qu'il est rentré se changer parce que, ivre, il avait taché son short "de vin et de vomi". Un vêtement qu'il aurait jeté dans une poubelle qu'il n'a jamais pu situer, et qui n'a jamais été retrouvé. 

Son comportement intriguant au lendemain du mariage est également au coeur du dossier. L'homme avait passé plusieurs heures dans une station de lavage à nettoyer sa voiture parce qu'il, dit-il, devait la vendre. Un nettoyage méticuleux filmé par les caméras de vidéosurveillance, durant lequel ce passionné de voitures insistera sur le côté passager et les poignées de portes. Le coffre du véhicule sera lavé avec un produit puissant, d'ordinaire utilisé pour les jantes.  


Le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat, tiendra une conférence de presse à l'issue de cette audition.  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter