Trois ans après, les corps de Marie-Josée et Allison Benitez enfin retrouvés ?

Justice

ENQUÊTE - Des ossements, vraisemblablement humains, ont été retrouvés sur une plage du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales. Il pourrait s'agir des restes de Marie-Josée Benitez et de sa fille Allison, disparues en juillet 2013, selon Me Etienne Nicolau, avocat de la soeur et tante des deux femmes.

Près de trois ans après la disparition de Marie-Josée Benitez et de sa fille Allison, l'affaire pourrait connaître un rebondissement d'ampleur, même si, à ce stade, les enquêteurs veulent rester prudents. Vendredi, des fragments d'os ont été découverts sur une plage du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales. Une plage peu fréquentée que le principal suspect dans ce dossier, le mari et père des deux femmes, Francisco Benitez, adjudant-chef à la Légion étrangère de Perpignan, connaissait bien. 

Des premiers ossements, a priori humains mais dont la nature n'a pas encore été confirmée, avaient été retrouvés dans un sac plastique au bord de l'étang du Barcarès par le frère de Marie-Josée, Eric Barbet, sur indication d'un témoin. Aussitôt alertés, cinq enquêteurs de la police judiciaire de Perpignan ont effectué des fouilles, ce vendredi soir, en présence d'un médecin légiste, qui ont permis d'extraire des ossements. 

Le téléphone de Francisco Benitez avait "borné" sur cette plage

Cette découverte a entrainé l'ouverture d'une enquête en flagrance pour "recherche des causes de la mort". Mais pour l'heure, selon le site d'informations régionales Infos H24, le procureur de la République de Perpignan, Jean-Jacques Fagni, se refuse à établir un quelconque  lien avec les disparues de Perpignan. Des analyses ADN vont êtres menées dans les prochains jours. 

Me Etienne Nicolau, avocat de la soeur de Marie-Josée Benitez, lui, en est certain : ce sont bien les restes des deux femmes qui ont été exhumés. "Immédiatement après leur disparition, on savait que le téléphone de Francisco Benitez avait déclenché des relais à proximité du lieu où l'on a découvert ces ossements. Les enquêteurs pensaient déjà, à l'époque, que les corps se trouvaient dans ce périmètre", explique-t-il ce samedi à LCI. Dans les mois qui avaient suivi leur disparition, d'intenses recherches avaient été menées, en vain, dans cette vaste bande de sable proche de la station d'épuration de Port Leucate. 

Benitez s'est suicidé quinze jours après la double disparition

Marie-Josée Benitez, 53 ans, et sa fille Allison, s'étaient volatilisées le 14 juillet 2013. Ce soir-là, la jeune femme de 19 ans, donnée favorite pour devenir Miss Roussillon, avait été vue pour la dernière fois quittant le rassemblement des candidates à Canet-en-Roussillon en compagnie son père, Francisco Benitez. Ce dernier n'avait donné l'alerte que le 22 juillet, affirmant qu'après une énième dispute, Marie-Josée, avec qui il était en instance de divorce, avait quitté précipitamment le domicile conjugal, situé à Perpignan, avec leur fille. 

Très vite passé du statut de témoin à celui de suspect n°1, Francisco Benitez s'était donné la mort quinze jours plus tard dans sa caserne, laissant une lettre et une vidéo dans lesquelles il clame son innocence. Quelques semaines plus tard, l'ADN d'Allisson était retrouvé dans le lave-linge de sa caserne, mais aussi dans le congélateur familial. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter