DSK refuse de payer 75 000 euros au fisc du Luxembourg

DSK refuse de payer 75 000 euros au fisc du Luxembourg
Justice
DirectLCI
ARRIÈRÉS D'IMPÔTS – L’ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn refuse de régler les 75 000 euros d’impôts que lui réclame le fisc luxembourgeois. Une somme due à des arriérés jamais prélevés suite à la faillite de la société LSK.

Le Luxembourg veut faire payer DSK, lui s’y refuse. L’ancien patron du Fond monétaire internationale (FMI) est ciblé par le fisc luxembourgeois pour des arrièrés d’impôts sur les salaires de la société LSK, dont il était associé. Au total, ce sont 74 792,40 euros qui sont réclamés par le Grand-Duché. Une somme que n’est pas prête à donner Dominique Strauss-Kahn. 


Selon son avocat Me André Lutgen, il "n’exerçait aucune fonction dirigeante" au sein de la société et ce n’est pas au tribunal administratif de "traiter d’un contentieux ayant pour objet la responsabilité civile des représentants" d’une société vis-à-vis du fisc. Pour lui, c’est vers la Cour constitutionnelle du Luxembourg que doit se tourner le tribunal administratif.

Lire aussi

La société LSK avait fait faillite en 2014

DSK s’était associé à Thierry Leyne en octobre 2013 – après ses déboires judiciaires américains – pour reprendre la société financière Anatevka, devenue Leyne Strauss-Kahn et Partners (LSK). Le projet était alors de lancer un fonds d’investissement et devenir une banque d’affaires. Un projet de court terme puisque la société a fait faillite en novembre 2014, après la démission de DSK et le suicide de Thierry Leyne à Tel Aviv.


Le fisc luxembourgeois exige depuis les 74 792,40 euros d’impôts sur les salaires pour l’année 2014. Le tribunal administratif pourrait rendre sa décision au cours du mois d’octobre. Plusieurs affaires judiciaires concernant LSK sont en cours dans le pays.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter