Effondrement d'immeubles à Marseille : le bailleur Marseille Habitat mis en examen

Effondrement d'immeubles à Marseille : le bailleur Marseille Habitat mis en examen

ENQUÊTE - Le bailleur social Marseille Habitat, propriétaire d'un des deux immeubles effondrés fin 2018, a été mis en examen notamment pour homicide involontaire.

C'est une avancée dans l'enquête, deux ans après le drame de la rue d'Aubagne. Le bailleur Marseille Habitat, propriétaire d'un des deux immeubles qui s'étaient effondrés a Marseille, a été mis en examen notamment pour "homicides involontaires par violation délibérée d'une obligation de sécurité", rapporte ce mercredi 4 novembre l'Agence France Presse. Ce bailleur social, qui dépend de la ville, a également été mis en examen pour blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui. 

La présidente de Marseille Habitat depuis le changement de majorité à la mairie au début de l'été lors des élections municipales, Audrey Gatian, "sera entendue en tant que représentante morale", a expliqué à l'AFP la procureure de Marseille Dominique Laurens. La mise en examen de la société d'économie mixte de la ville de Marseille est la première dans ce dossier.

Toute l'info sur

Immeubles effondrés rue d'Aubagne à Marseille, un an après

Un mauvais état des bâtiments maintes fois signalé

A l'automne 2018, l'effondrement de deux immeubles de l'hyper centre populaire de Marseille, aux 63 et 65 de la rue d'Aubagne, avait fait huit morts. Ce drame avait mis en lumière l'ampleur du problème des logements insalubres dans la deuxième ville de France alors dirigée depuis plus de 20 ans par le maire LR Jean-Claude Gaudin, autour duquel s'était cristallisé les critiques. 

L'accès au numéro 63, immeuble à l'abandon, avait été condamné à la suite d'une procédure d'expropriation l'ayant attribué au bailleur social municipal Marseille Habitat en 2017. Le bâtiment situé au 65 était, quant à lui, une copropriété privée. Des nombreux signalements sur le mauvais état des deux bâtiments avaient été effectués par les habitants auprès de leurs propriétaires, du syndic, de la mairie ou encore des experts judiciaires intervenus au cours de différentes procédures. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.