"Elle est très soulagée" : Aïda, paraplégique à cause de son conjoint, sera indemnisée en totalité

Justice
DirectLCI
JUSTICE - Aïda, victime de violences conjugales devenue paraplégique, a été reconnue entièrement victime de l'agression de son compagnon par le parquet ce mardi. Une bonne nouvelle selon son avocat, et qui ouvre la voie à une indemnisation totale du préjudice qu'elle a subi.

L'histoire de la jeune Aïda avait fait la Une des journaux et créé incompréhension jusqu'au Secrétariat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes. Alors que la justice estimait que cette femme, devenue paraplégique à cause de son conjoint,  était partiellement responsable du préjudice subi, le parquet conclut désormais qu'elle est totalement victime des agissements de son compagnon. Et réclame donc qu'elle reçoive la totalité de ses indemnités. Une décision qui a évidemment "soulagé" Aïda, selon son avocat contacté par LCI. 

Aïda sera entièrement indemnisée

Aïda a alors 25 ans lorsque son compagnon violent la bat puis la défenestre. Retrouvée en bas de l'immeuble et devenue paraplégique depuis cette chute de deux étages, elle n'obtient pas la totalité de ses indemnités. Car si la justice pénale condamne en juin 2016 l'auteur des faits à quinze ans de prison ferme, c'est une toute autre décision que prend l'audience civile. Ses avocats demandent une indemnisation des frais liés à son nouvel handicap, elle a besoin d'au moins 90.000 euros, mais une partie de cette somme lui est refusée parce que la justice considère qu'il y a un "partage de responsabilité".


Contacté par LCI, le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI) expliquait ainsi que la victime avait eu "un comportement à risque" car elle était rentrée chez elle malgré les violences de son compagnon. Une décision contestée par ses avocats qui avait fait couler beaucoup d'encre. La secrétaire d'État Marlène Schiappa l'avait jugée "incompréhensible".

Aïda est très satisfaite d'être reconnue comme victime à 100% Matthias Jarry, avocat d'Aïda

Un combat juridique qui a pris fin ce mardi lorsque le parquet a rendu de nouvelles conclusions. Contacté par LCI, Maître Matthias Jarry, l'avocat d'Aïda salue cette décision. Sa cliente est enfin reconnue "victime à 100%". "Elle est très soulagée qu'on ne lui reproche plus d'être rentrée chez elle." Son avocat a également confirmé une information de Franceinfo selon laquelle l’indemnisation totale aura bien lieu de la part de la FGTI. "Le fond de garantie a annoncé hier qu'il se ralliait à l'avis du parquet. Nous concluons donc qu'il ne retient plus le partage de responsabilité."


Autre bonne nouvelle : la jeune femme sera relogée au Mans, où elle habite. Un appartement adapté à son handicap a été trouvé, et ce grâce à l'intervention de Marlène Schiappa, qui s'y était engagée. "Nous avons eu le cabinet de la Secrétaire d'État la semaine dernière. Ça a permis de développer la question du logement", salue ainsi Maître Jarry. La Secrétaire d'État aurait-elle aussi permis à Aïda de gagner son combat en justice? Si rien n'est sûr, l'avocat de la victime suppose cependant que "le changement de position du parquet est peut être dû à cette intervention". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter