Émeutes de Moirans : jusqu'à deux ans de prison ferme pour certains prévenus, une relaxe

Émeutes de Moirans : jusqu'à deux ans de prison ferme pour certains prévenus, une relaxe

VERDICT - Onze prévenus ont été condamnés ce mercredi à des peines allant jusqu'à deux ans de prison à la suite des émeutes de Moirans, dont le préjudice total avait été estimé à plus de 400.000 euros.

Onze prévenus ont été condamnés ce mercredi à des peines allant jusqu'à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Grenoble pour leur participation aux émeutes de Moirans (Isère) à l'automne 2015. Un prévenu a été relaxé au bénéfice du doute. Huit ont écopé de peines de prison ferme (de six mois à deux ans), tandis que trois autres ont été condamnés à du sursis. Au dernier jour du procès, le vice-procureur Michel Coste n'avait requis des peines fermes qu'à l'encontre de trois d'entre eux, réclamant du sursis pour les neuf autres. 

Rappel des faits

Le 20 octobre 2015, des dizaines de personnes avaient incendié des pneus et des palettes sur une route départementale, avant de bloquer la ligne SNCF Lyon-Grenoble en y jetant des voitures brûlées. Ces dernières contestaient le refus d'un juge, d'autoriser la sortie de prison de Mike Vinterstein, 24 ans, originaire de la communauté des gens du voyage, pour assister aux obsèques de son petit frère.  Au total, 35 véhicules avaient été incendiés et 257 trains retardés ou annulés, pour un préjudice total évalué à plus de 400.000 euros. Les forces de l'ordre avaient mis plusieurs heures à calmer les émeutiers, mais aucune interpellation n'avait été réalisée ce jour

"J'avais la rage, la haine, je vous le dis franc!" avait affirmé Thérèse Cornero, une retraitée, grand-mère de trois petits-enfants, à la barre. "Je me suis mis dans la foule, j'ai fait un peu le con, j'ai fait n'importe quoi", avait pour sa part reconnu Djovani Roussalino, 24 ans et un casier judiciaire contenant au moins onze condamnations. 

VIDEO. "Tout le monde craignait des peines plus sévères", souligne l'avocat de deux des prévenus

En vidéo

Procès sur les émeutes de Moirans : "Tout le monde craignait des peines plus sévères"

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

    CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

    "Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

    Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

    "Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

    Lire et commenter