Procès Merah : au premier jour d'audience, la cour se penche sur le profil de Fettah Malki, accusé d'avoir aidé Mohamed Merah

AFFAIRE MERAH - "Les faits sur lesquels nous allons nous prononcer sont terribles", a résumé le président à l'ouverture du procès ce lundi 2 octobre 2017. Le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, est jugé pour complicité dans les attentats commis en 2012 à Toulouse et à Montauban. A ses côtés, Fettah Malki, 34 ans, ami de Mohamed Merah, comparaît pour association de malfaiteurs terroriste.
Live

LA SUITE


Pour suivre en direct le deuxième jour du procès d'Abdelkader Merah, c'est juste ci-dessous

Au deuxième jour du procès Merah, un incident d'audience et la notion de "loup solitaire" en question

Au deuxième jour du procès Merah, un incident d'audience et la notion de "loup solitaire" en question

COMPTE-RENDU


 "Quand j'ai acheté ces armes, j'ai pensé pouvoir gagner de l'argent avec. Mais je les ai gardées, pour me protéger" et "faire du tir en forêt", a affirmé Fettah Malki. "J'ai commis une erreur en les confiant à Merah, je ne voulais pas qu'elles servent à tuer".

Procès Merah : "J'ai commis une erreur", lance Fettah Malki, l'ami d'enfance fournisseur d'armes présumé

Procès Merah : "J'ai commis une erreur", lance Fettah Malki, l'ami d'enfance fournisseur d'armes présumé

FETTAH MALKI


Armes, violences, drogue... L'avocate générale interroge l'accusé sur son passé judiciaire

CASIER JUDICIAIRE


Le président de la cour continue d'égrener les condamnations de Fettah Malki

FETTAH MALKI


Le tribunal détaille le parcours de l'accusé 

FETTAH MALKI

FETTAH MALKI

PROFIL


L'audience a repris et les débats se concentrent sur le parcours de Fettah Malki

C’est dans un contexte particulier que s’ouvre le procès d’Abdelkader Merah. Les assassinats de militaires et d’enfants juifs commis par son frère en 2012 étaient les premiers attentats djihadistes perpétrés en France depuis ceux du GIA algérien en 1995. Ils ont marqué l’avènement d’une nouvelle forme de terrorisme qui a coûté la vie 241 personnes, dont les deux dernières ont été tuées ce dimanche lors d'une l’attaque au couteau dans la gare Saint-Charles, à Marseille, revendiquée par Daech. 


Abdelkader Merah, lui-même connu pour sa proximité avec la mouvance islamiste radicale et surnommé “Ben Laden” dans son quartier, est-il complice des crimes de son frère ? C’est ce que devra établir ce procès, dont les audiences sont programmées sur un mois devant une cour d'assises composée de magistrats professionnels et en présence de 232 parties civiles.

L'homme est accusé d'avoir "sciemment" facilité "la préparation" des crimes de son frère en l'aidant notamment à dérober le scooter utilisé lors des faits. A ses côtés comparaîtra un délinquant toulousain, Fettah Malki, 34 ans, à qui il est reproché d'avoir fourni à Mohamed Merah un gilet pare-balles, un pistolet-mitrailleur et des munitions utilisés par le tueur.


Les deux hommes sont également poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste. Ils ont reconnu la matérialité des faits mais contestent avoir connu les intentions criminelles du djihadiste. Abdelkader Merah risque la réclusion criminelle à perpétuité, Malki, vingt ans de prison. Suivez l’ouverture du procès en direct sur LCI.fr avec notre reporter sur place. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le procès Merah

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter