EN DIRECT - Cauchemar, flash-back, culpabilité : le long traumatisme des survivants des attentats de janvier

EN DIRECT - Cauchemar, flash-back, culpabilité : le long traumatisme des survivants des attentats de janvier
Justice

HISTORIQUE - Le procès des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et à l'Hyper Cacher se poursuit avec les interrogatoires des accusés. Ce samedi sont prévus notamment des experts psychologues, et des témoins en lien avec Hayat Boumeddiene, et Mehdi et Mohamed Belhoucine.

Live

PASSER OUTRE ET SUSPICION DE COVID


Le 1er assesseur lit des des extraits des dépositions d'Omar T. Ce témoin devait être entendu aujourd'hui mais il a envoyé un certificat médical. Il aurait une suspicion de Covid-19. 

Omar T. connaissait Mohamed Belhoucine  depuis l'enfance. Ils  étaient des amis proches depuis début 2013.

Omar T. a rencontré par son intermédiaire Amedy Coulibaly qu'il a vu à deux ou trois reprises dans le restaurant "Sugar et Spice" quand Mohamed Belhoucine  y travaillait. 


Il avait également vu chez Mohamed Belhoucine la veille du départ de Mohamed Belhoucine  pour la Syrie. Hayat Boumeddienne était également présente, 

Il a indiqué aux enquêteurs que la veille du départ de Mohamed Belhoucine, en présence d'Amedy Coulibaly, il n'avait pas été question d'attaques terroristes en France. 

Omar T. dit avoir vu Amedy Coulibaly 4 fois maximum et toujours en compagnie de Mohamed Belhoucine. 

"LES ATTENTATS, C'EST TRISTE"


Interrogé par Me Cechman, Philippe T. témoin  et ami de Mehdi Belhoucine déclare que "c'est triste" et dit qu'il les condamne. Le 1er assesseur lui a rappelé qu'en plus de tous les réseaux sociaux qu'il utilisait, des tentatives pour contacter les frères Belhoucine via deux adresses mails fantaisistes, et du navigateur retrouvé dans son ordinateur, figurait aussi sur son bureau d'ordinateur un dossier "Bordel/Islam/Djihad". Des photos ont été retrouvées dans ce dossier 

UN AMI DE MEHDI BELHOUCINE 


Philippe T. ami de Belhoucine est entendu par la cour. Il a connu Mehdi Belhoucine tout petit. Il l'a vu pour la dernière fois deux mois avant les attentats. Il a ensuite tenter de le contacter à plusieurs reprises, après les attentats pour voir s'il "allait bien"

C'EST SAMEDI 


Pendant la suspension, Nezar Mickael Pastor Alwatik tâte les muscles d'Amar Ramdani dans le box, Mohamed Fares rit avec Miguel Martinez à propos du  t-shirt de ce dernier. Metin Karasular fait rigoler AbdelAziz Abbad en lui racontant des choses tandis que Michel Catino est attentif à cette discussion.  L'ambiance est différente des autres jours dans la salle d'audience. 

"LA VRAIE CIBLE C'EST LA SOCIÉTÉ"


Me Cechman au directeur général de l'AfVT (Association française des Victimes du Terrorisme) : en quoi une victime de terrorisme se distingue-elle d'une victime de droit commun

Guillaume Denoix de Saint-Marc  : l'acte est politique, il ne vise pas la victime en elle même la vrai cible c'est la société et l'état. 

Infos précédentes

Un procès "pour l'Histoire", hors normes et intégralement filmé. Du mercredi 2 septembre 2020 au mardi 10 novembre 2020, 14 accusés doivent répondre d'avoir apporté un soutien aux frères Saïd et Chérif Kouachi ainsi qu'à Amédy Coulibaly pour les aider à perpétrer les attaques perpétrées à la rédaction de Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher, les 7, 8 et 9 janvier 2015. 

Parmi eux, trois sont visés par un mandat d’arrêt international depuis leur fuite commune en Syrie dans les jours précédant les attaques : Hayat Boumeddiene, 32 ans, épouse d’Amedy Coulibaly, et les frères Mohamed et Mehdi Belhoucine, 33 et 29 ans. Parmi les onze accusés présents, un seul, Ali Riza Polat, 33 ans, encourt la réclusion criminelle à perpétuité, pour complicité des crimes et délits commis par les trois terroristes, neutralisés par les forces de l'ordre à l'issue de trois jours d'horreur. 

Lire aussi

Dans l'enceinte du tribunal judiciaire des Batignolles, pas moins de quatre salles d'audience, une principale et trois pour les retransmissions, sont mobilisées pour pouvoir accueillir pas moins de 200 parties civiles, 94 avocats et 90 médias accrédités, dont une trentaine d'étrangers. Le public, lui, peut aussi assister à l'audience, depuis l'auditorium, également réquisitionné pour ces 49 jours de ce procès "pour l'Histoire".

Toute l'info sur

Le procès hors normes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015

Suivez le procès en direct dans le fil en tête de cet article grâce à nos journalistes présents sur place.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent