Héritage de Johnny Hallyday : le tribunal renvoie l'audience au 30 mars 2018

BATAILLE – C'était la première étape judiciaire du grand déballage qui oppose les enfants aînés de Johnny Hallyday à sa femme Laeticia : l'assignation en référé déposée par Laura Smet et David Hallyday pour avoir notamment un "droit de regard" sur l'album posthume de leur père, était examinée ce jeudi par le tribunal de Nanterre. Conformément à la demande de plusieurs avocats, l'affaire a été renvoyée à la fin du mois de mars.

Le premier round judiciaire très attendu sur l'héritage de Johnny Hallyday a finalement été renvoyé jeudi au 30 mars, à la demande des avocats de David Hallyday et Laura Smet qui réclament devant le TGI de Nanterre un droit de regard sur l'album posthume de leur père ainsi que le gel de son patrimoine


Le tribunal a enjoint les avocats de Laeticia Hallyday de fournir à la partie adverse, "au plus tard" lundi, des précisions sur le "trust" au sein duquel Johnny Hallyday aurait réuni tous ses actifs au bénéfice de sa femme, conformément à un testament rédigé en juillet 2014 aux Etats-Unis. Ils devront donner le "périmètre" de cette entité et l'"identité du ou des trustees" (gestionnaires).

Live

VIDÉO


Découvrez  la réaction de l'avocat de Laeticia Hallyday.

VIDÉO


Découvrez  la réaction de l'avocat de David Hallyday.

RÉACTIONS 


"La succession de Johnny se résume à un trust américain", déclare l'avocat de David Hallyday, à l'issue de la décision du renvoi de l'audience. 

DÉCISION


Le tribunal renvoie l'audience au 30 mars prochain, à 14 heures 

Les raisons de la demande de renvoi >>

Le tribunal s'est retiré pour délibérer

L'avocat de Laëticia, Me Amir-Aslani, indique qu'il s'oppose  à ce renvoi. 

Tour à tour, les avocats de David et Laura expliquent qu'ils ont reçu de la part de l'avocat de "madame Boudou" plusieurs documents et pièces jusqu'à ce matin. Certains sont incomplets selon les avocats des enfants aînés du chanteur.  

AMBIANCE


Dans la salle d'audience, quelques fans arborent des badges à l'effigie du chanteur. 

CLAN


Mamie Rock, Gregory, André... les Boudou, la famille de Laëticia, comptent dans cette affaire de succession.

Testament de Johnny Hallyday : qui compose le clan de Laeticia ?

Testament de Johnny Hallyday : qui compose le clan de Laeticia ?

VERS UN RENVOI ?


Les avocats de David et Laura vont demander un renvoi d'audience, selon nos informations. De nouvelles pièces ont été apportées par la défense de Laëticia, en l’occurrence l’existence d’un trust à qui le chanteur aurait confié la gestion de ses biens. Les avocats des deux enfants aînés de Johnny vont donc demander un délai pour examiner ces nouvelles pièces. Une demande  qui sera examinée dès le début de l’audience.

DÉCRYPTAGE


Au cœur de la bataille judiciaire entre Laeticia Hallyday et les enfants aînés du rockeur, l’album posthume de Johnny Hallyday est entouré de mystère, voire de fantasmes. Mais tous les indices laissent penser qu’il a supervisé le projet jusqu’à sa mort, le 5 décembre dernier.

Album posthume de Johnny Hallyday : mais de quoi parle-t-on exactement ?

Album posthume de Johnny Hallyday : mais de quoi parle-t-on exactement ?

DOCUMENT LCI


Nous avons eu accès au studio d’enregistrement où Johnny Hallyday a enregistré son 51e et dernier album. Un employé présent lors des séances du Taulier nous en raconte les coulisses.

VIDÉO - Dernier album de Johnny : un assistant du studio d'enregistrement nous raconte les coulisses

VIDÉO - Dernier album de Johnny : un assistant du studio d'enregistrement nous raconte les coulisses

Premier round judiciaire dans la bataille sur l'héritage de Johnny Hallyday. David Hallyday et Laura Smet réclament jeudi devant le tribunal de Nanterre un droit de regard sur l'album posthume de leur père ainsi que le gel provisoire de son patrimoine.

Bonjour à tous !

Laura Smet, 34 ans, et David Hallyday, 51 ans, assignaient dix personnes physiques et morales devant le tribunal des référés. Outre Laeticia Hallyday et ses deux filles, Jade et Joy, sont visés la société SLJ (la SCI détenant la villa de Marnes-la-Coquette), la Sacem, la société civile pour l'Administration des droits des artistes et musiciens interprètes (Adami), Warner Music France, Warner Chappell Music France, Decibel Productions et la société de perception et de distribution des droits des artistes interprètes.


Les requérants, qui dans une procédure distinctes réclament une part de l'héritage de Johnny Hallyday, demandent dans l'attente du règlement de ce litige des "mesures conservatoires sur les biens immobiliers" de la star. Ils réclament enfin "la mise sous séquestre" des "redevances perçues au titre des droits d'auteur" de l'artiste. Selon l'assignation, 1.160 oeuvres de Johnny Hallyday sont concernées.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter